Actualité

Etats-Unis : Un restaurant géré par des délinquants juvéniles

Lorsqu’il plante en 2009 les premières graines de son concept Cafe Momentum, pas grand monde ne pensait que le chef cuisinier Chad Houser réussirait. A Dallas aux Etats-Unis, son restaurant ouvert il y a presque deux ans accueille et forme des jeunes passés par le centre de détention de la ville. Et c’est une réussite.

Aux Etats-Unis, le restaurant de la seconde chance

Le Texas est un état emblématique des Etats-Unis. Il semble concentrer à lui seul tout ce qui se fait de pire et de meilleur outre-Atlantique. En effet, historiquement, c’est dans cet état du Sud qu’on trouve le plus de partisans de la peine de mort. C’est aussi une politique ultralibérale sur la détention et l’utilisation des armes à feux. Mais le Texas, ce sont aussi des villes comme Austin, Houston, Dallas, qui sont très dynamiques et innovent depuis quelques années sur le plan culturel et social. Dernièrement, l’initiative d’un restaurateur de Dallas a fait parler d’elle et montré un bel exemple de solidarité.

Le chef cuisinier Chad Houser est un restaurateur engagé. Comme il l’écrit sur sa bio Twitter : « J’essaie juste de changer le monde … Un plat à la fois. ». Son restaurant, le Cafe Momentum à Dallas, est un établissement d’un genre particulier. En effet, depuis l’ouverture du lieu début 2015, les plats cuisinés et servis le sont par des délinquants juvéniles.

Ce restaurant, à but non lucratif, emploie effectivement des jeunes tout juste libérés du centre de détention de Dallas, et leur offre une seconde chance.

Retrouver un travail, mais aussi la confiance

Mais le Cafe Momentum, avant d’être un lieu, c’est un concept de dîners pop-up qui rassemblait depuis 2011 de grands chefs et des « brigades » composées de jeunes délinquants. Pour pouvoir s’asseoir à une table de ces dîners, il fallait faire une donation. Le concept a été une totale réussite, et Chad Houser a développé encore plus loin son initiative.

Au Cafe Momentum, il s’agit autant d’apprendre les métiers de la restauration que d’apprendre des règles de base. L’organisation, la ponctualité, le respect, la rigueur, autant de principes bénéfiques au travail comme dans la vie. Un concept de stage en entreprise global qui aide les jeunes en difficulté à reprendre confiance en eux et à s’intégrer dans la société. Comme le montre l’infographie du concept, les managers du Cafe Momentum s’occupent aussi du logement et de la santé des employés. En effet, pour beaucoup de ces jeunes, ils débutent souvent leur apprentissage dans une situation très précaire. Dans des propos rapportés par Konbini, une apprentie raconte :

Café Momentum a eu beaucoup d’impact sur ma vie, mentalement et physiquement. J’étais enceinte quand je travaillais. J’ai traversé un moment difficile, je n’avais nulle part où aller. Ils m’ont trouvé un logement. (…)Ce n’est pas comme les autres emplois que j’ai eus. C’est comme une famille.

Chad Houser est fier du concept mais ne fait pas ça pour s’enorgueillir. C’est  la réussite des jeunes apprentis qui le motive. Dans une interview de janvier 2015 au Dallas Observer, il déclarait :

Une des choses les plus géniales (…), c’est de regarder leur expression quand ils réussissent leur tâche. Les regarder quand quelqu’un à la table des chefs les félicite ? Wow. C’est la sensation la plus gratifiante que j’ai pu ressentir dans une cuisine.

Publié le samedi 24 décembre 2016 à 11:00, modifications samedi 24 décembre 2016 à 11:54

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !