Actualité

Charlottesville : plusieurs grands patrons quittent Donald Trump

Suite aux déclarations de Donald Trump au sujet des violences à Charlottesville, des patrons quittent leurs fonctions de conseil économique auprès du gouvernement américain. Invoquant la dignité humaine et le respect des valeurs fondamentales des Etats-Unis d’Amérique, ils isolent un peu plus celui qui n’a de cesse d’attiser la crise.

STORY - Episode 4/6

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Le navire est en perdition, plus que jamais, et cela ne semble jamais vouloir prendre fin. De dérapage en dérapage, la tragédie Trump se déroule inlassablement. En face, l’indignation est généralisée et à son paroxysme. Logiquement, les réactions de personnalités importantes s’enchaînent. Suite à ses déclarations très ambiguës concernant le drame de Charlottesville, Donald Trump se fait publiquement lâcher par un nombre croissant de grands patrons américains.

Indignation et démissions en cascade

Le 13 août, sa première déclaration au sujet des violences et du meurtre d’une opposante aux manifestants néo-nazis a glacé le monde entier, renvoyant froidement les deux camps dos-à-dos, distribuant une responsabilité égale. Un jour plus tard, face à la colère et l’indignation. Il revenait timidement sur sa déclaration pour nommer publiquement les groupes extrémistes concernés.

Mais il était déjà trop tard, et certains de ses conseillers économiques, dirigeants ou fondateurs ont annoncé leur départ dès lundi.

C’est Kenneth Frazier, PDG de Merck et maintenant ex-conseiller économique de Trump, qui démissionnait le premier de ses fonctions. Pour clore un communiqué rappelant les valeurs fondamentales de la nation américaine, il déclare ainsi :

En tant que CEO de Merck et en ma propre conscience, j’estime qu’il est de mon devoir de prendre position contre l’extrémisme et l’intolérance.

Très rapidement et dans une même démarche, ce sont Kevin Plank (PDG Under Armour),  puis le mardi Brian Krzanich (PDG Intel) qui ont quitté le groupe de conseillers. A leur suite, Scott Paul, le président de l’Alliance pour l’industrie américaine annonçait aussi son départ.

Et il n’en va pas que de valeurs et de dignité humaine. Elu notamment sur la promesse de reconstruire une industrie manufacturière dévastée, Trump est confirmé dans la pure manoeuvre électoraliste. Le PDG d’Intel, en plus d’une désapprobation sur le plan moral, il pointe toute l’hypocrisie de la Maison Blanche :

La mission importante qui doit reconstruire la base manufacturière américaine a été mise de côté. (…) beaucoup à Washington semblent davantage intéressés par le fait d’attaquer quiconque n’est pas d’accord avec eux.

Donald Trump s’isole de plus en plus

Une attaque à peine voilée vers celui qui intensifie de plus en plus ses vives réactions provocatrices sur Twitter. Suite à ces démissions, le président américain a déclaré que les partants n’étaient pas irremplaçables.

Acculé dans ses propres pièges et de plus en plus isolé, Donald Trump démontre dans sa gestion du drame de Charlottesville une incompétence objectivement dangereuse. Et cela provoque une réaction en chaîne dans toutes les strates et secteurs de la société.

Quittée par des personnalités économiques qui étaient autant des espoirs de garde-fous, incapable de rassembler une société fracturée et tétanisée, l’administration Trump semble bel et bien et définitivement hors de contrôle. Hier, mercredi 15 août, Donald Trump est revenu fermement sur ses positions initiales dans une nouvelle conférence de presse surréaliste. Il s’est ainsi refusé à distinguer les mouvements anti-racistes des mouvements extrémistes. Une sortie qui a été saluée par plusieurs groupes extrémistes, au premier rang desquels le Ku Klux Klan.

Publié le mercredi 16 août 2017 à 17:35, modifications jeudi 17 août 2017 à 12:22

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires