Actualité

Etats-Unis : Condamné pour un crime non commis, mérite t-il de mourir ?

Jeffery Wood a été condamné à mort à 22 ans pour un crime commis par son complice lors d’un braquage qui avait mal tourné. Aujourd’hui âgé de 43 ans, il serait sur le point d’être exécuté.

Condamné à mort pour un crime qu’il n’a pas commis. Le sort de Jeffery Wood émeut le Texas. La raison ? Ce dernier était extérieur à la scène de crime. Un sort funeste auquel il ne pourra pas échapper en vertu d’une loi très controversée, le Law of parties, qui permet de condamner à la même peine un suspect lié à un projet criminel dont l’issue prévisible pourrait être un homicide. C’est ce qui est arrivé à Jeffery Wood au matin du 2 janvier 1996.

Le cas de Jeffery Wood dont le quotient intellectuel est comparé à celui d’un enfant, fait débat aux Etats-Unis. Pour rappel des faits, avec l’aide de son complice, Daniel Reneau, ils avaient braqué une station-service de Kerrville, une localité isolée au nord de San Antonio. Une situation qui va vite déraper.

Wood attendait dans le véhicule tandis que Reneau devait juste dérober le coffre-fort. Cela ne s’est passé comme prévu et l’employé de la station a reçu une balle entre les deux yeux. Wood avait alors démonté le système de surveillance vidéo de la boutique sur ordre de son acolyte puis ils ont mis les voiles, emportant le butin. Les deux hommes seront vite appréhendés grâce aux témoignages recueillis par les policiers. La sentence tombe : peine capitale. Si Daniel Reneau a été exécuté en 2002, Jeffery Wood devrait pas tarder à le rejoindre. Il devrait recevoir une injection létale les jours à venir… à moins que son comité de soutien parvienne à convaincre la justice.

La cour pénale d’appel du Texas a ainsi été saisie et un autre recours en clémence a été déposé devant la Commission des grâces et libérations conditionnelles de l’Etat.

Je n’ai jamais vu qu’on exécute aux Etats-Unis quelqu’un avec un aussi bas niveau de culpabilité. Je pense que ce dossier illustre de façon très forte le problème posé par la law of parties.

a déclaré Kate Black, avocate du condamné. Elle précise que Jeffery Wood ignorait que son complice qu’il ne connaissait que depuis deux mois, portait une arme à feu.
La fille du condamné à mort, Paige, a écrit dans un communiqué :

J’ai été privée de lui à cause d’un crime commis par un autre. Dois-je continuer à être punie ainsi ?

Jeffery Wood mérite t-il la peine de mort ?

Publié le vendredi 19 août 2016 à 12:50, modifications vendredi 19 août 2016 à 11:17

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !