Actualité

Etat Islamique : Abdel Rahmane al-Qadouli, le n°2 de Daesh, a été tué

D’après les Etats-Unis, le n°2 de l’Etat-Islamique a été éliminé lors d’un raid aérien en Syrie.

Le secrétaire d’Etat à la Défense, Ashton Carter, a déclaré vendredi 25 mars que les Etats-Unis avaient éliminé Abdel Rahmane al-Qadouli, considéré comme le numéro 2 du groupe Etat Islamique.

Il s’agit du deuxième haut responsable éliminé depuis début mars, après leur « ministre de la Défense ». Al-Qadouli était un coordinateur de premier plan pour le transport d’armes et d’explosifs. Il assurait également le transfert de véhicules et de personnes entre les zones tenues par l’organisation en Irak et en Syrie. Il était chargé des opérations en Irak et avait pris part à la préparation de l’offensive contre Mossul (ville du Nord de l’Irak tombée, rappelons-le, aux mains des djihadistes en juin 2014).

Sa tête était mise à prix par les Etats-Unis depuis 2014 pour un montant de 7 millions de dollars. En outre, il était régulièrement présenté comme le successeur légitime du leader actuel, Abou Bakr al-Baghdadi.

Au cours de la conférence de presse, Ashton Carter a également tenu à souligner que

son élimination donnera un coup de frein aux capacités de Daech à conduire des opérations en Irak et en Syrie, et à l’étranger.

Début mars, un autre dirigeant de l’organisation, Omar al-Shishani (surnommé Omar le Tchétchène) avait été grièvement blessé par les autorités militaires américaines.

Les échecs s’enchaînent donc pour les djihadistes : le califat autoproclamé serait en manque d’argent depuis plusieurs mois entraînant des réductions de salaires chez les combattants.

A cela s’ajoute la perte de la cité antique légendaire de Palmyre que Daech avait assiégé depuis mai 2015. L’armée syrienne, soutenue par l’aviation russe a contraint les jihadistes à libérer la ville.

En Irak aussi, la situation se dégrade.

Quant à l’Europe, bien que sévèrement touchée cette semaine, la cellule franco-belge qui a frappé Paris le 13 novembre et Bruxelles le 22 mars est en cours de démantèlement.

La lutte est loin d’être terminée, mais l’organisation semble s’affaiblir.

Publié le samedi 26 mars 2016 à 10:32, modifications samedi 26 mars 2016 à 10:06

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !