Actualité

Equipe de France: un nouveau visage et un vieux grognard

Pour pallier les blessures, Didier Deschamps a fait appel jeudi à un petit nouveau, le milieu Tanguy Ndombélé (Lyon), en vue des matches des Bleus contre l’Islande et l’Allemagne les 11 et 16 octobre, tandis qu’un vieux briscard fête son retour, le défenseur de Crystal Palace Mamadou Sakho.

En défense, l’absence de l’habituel titulaire Samuel Umtiti, à nouveau touché au genou, et celle d’Adil Rami (cuisse) profitent également à l’arrière central d’Everton Kurt Zouma (23 ans), qui comptait deux capes en Bleu en mars et octobre 2015.

Dans la liste égrenée par Didier Deschamps pour l’amical contre l’Islande à Guingamp et le match de Ligue des nations contre l’Allemagne au Stade de France, le seul nouveau visage est donc celui de l’international Espoirs Ndombélé, qui va découvrir à 21 ans l’équipe de France A.

“Il fait partie de la génération Espoirs donc forcément, c’est une passerelle importante. Il a un beau volume de jeu. Depuis un bon moment, il a un peu plus de régularité. Sa venue est liée à la blessure grave de Corentin Tolisso (Bayern Munich)”, récemment opéré d’une rupture des ligaments croisés, a indiqué le sélectionneur.

Ndombélé a été l’une des révélations de la saison dernière avec 47 matches dont 32 en Ligue 1, dix en Ligue Europa (1 but) et cinq en coupes nationales.

Sa présence chez les Bleus confirme que le canal est toujours coupé entre Didier Deschamps et Adrien Rabiot. Le milieu du PSG avait refusé avec fracas son statut de suppléant à la Coupe du monde, estimant que son absence dans la liste des 23 ne correspondait à “aucune logique sportive”. Le genre de vagues que n’apprécie guère le sélectionneur, comme il l’a redit devant la presse.

“Beaucoup trop tôt” pour Rabiot

Le milieu du PSG Adrien Rabiot s'échappe avec le ballon lors du match contre Belgrade en Ligue des Champions au Parc des Princes, le 3 septembre 2018

(credit photo AFP) Le milieu du PSG Adrien Rabiot s’échappe avec le ballon lors du match contre Belgrade en Ligue des Champions au Parc des Princes, le 3 septembre 2018

“C’est encore beaucoup trop tôt pour rappeler Adrien. (…) Dans ma vision de ce que représente l’équipe de France et le maillot bleu blanc rouge, ça n’a pas de sens de le rappeler, sans pour autant prendre une position radicale”, a expliqué DD.

Outre Ndombélé, la surprise de cette liste est le retour de “l’ancien” Mamadou Sakho (28 ans et 28 sélections) dont la dernière apparition en Bleu remonte à mars 2016. Deschamps lui avait déjà tendu la main avant le Mondial-2018 en l’intégrant à la liste des onze suppléants censés se tenir prêts en cas de blessure.

“Il a un vécu international, c’était l’opportunité de le revoir avec nous. C’est bien d’avoir un équilibre entre des anciens et des jeunes”, a relevé le technicien.

L’histoire de l’ex-Parisien en sélection s’était interrompue brutalement en avril 2016, avec une suspension infligée par l’UEFA à titre conservatoire pour la prise d’un produit amincissant et une éventuelle infraction au Code antidopage. Il avait été contraint de manquer l’Euro-2016 avant d’être blanchi le 8 juillet 2016, quelques jours avant la finale perdue contre le Portugal.

Sa convocation est bien sûr le fruit des circonstances et des blessures de ses concurrents, mais s’explique aussi par l’état d’esprit irréprochable de l’arrière central, qui fut le héros du barrage contre l’Ukraine sur la route du Mondial-2014 et se montre toujours “très attaché” à l’équipe de France, comme l’a souligné Deschamps.

Retour de Digne

Le défenseur de Manchester City Aymeric Laporte (24 ans), qui s’étonne régulièrement de ne pas être appelé en équipe de France, devra encore patienter.

Le défenseur d'Everton Lucas Digne (d) contrôle le ballon face à l'attaquant de West Ham Andriy Yarmolenko, le 16 septembre 2018 à Liverpool

(credit photo AFP/Archives) Le défenseur d’Everton Lucas Digne (d) contrôle le ballon face à l’attaquant de West Ham Andriy Yarmolenko, le 16 septembre 2018 à Liverpool

Sur le côté gauche, le latéral d’Everton Lucas Digne, 25 ans et 21 sélections, revient à cause de l’absence de Benjamin Mendy, touché au pied.

Le reste de la liste est sans surprise, avec, hormis les blessés, l’ensemble des champions du monde. Parmi eux, le gardien et capitaine Hugo Lloris fait son retour après un mois de septembre très difficile, entre blessure à la cuisse et condamnation pour conduite en état d’ivresse.

Le portier de Tottenham, qui vient de retrouver les terrains, a vécu une soirée cauchemardesque mercredi soir en Ligue des champions contre le FC Barcelone (4-2), avec une sortie complètement ratée dès la 2e minute pour offrir un premier but aux Catalans.

Lloris misera donc sur la sélection pour retrouver ses esprits. Les Bleus sont attendus lundi à Clairefontaine avant d’affronter l’Islande à Guingamp jeudi prochain (21H00) puis de défendre leur première place du groupe 1 en Ligue des nations contre l’Allemagne au Stade de France le mardi 16 octobre à 20H45.

Publié le jeudi 4 octobre 2018 à 15:53, modifications jeudi 4 octobre 2018 à 16:01

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !