Actualité

Des enseignants fichés S ont été suspendus

Najat Vallaud-Belkacem a reconnu qu’une dizaine d’enseignants fichés S avaient été suspendus et qu’ils faisaient l’objet d’une procédure disciplinaire en vue de leur exclusion de l’Education nationale.

A moins d’une semaine de la rentrée des classes, Najat Vallaud-Belkacem a déclaré qu’une dizaine d’enseignants fichés S avaient été suspendus par l’Education nationale.

Rappelons que la fiche “S” (pour Sûreté) est l’une des catégories d’un fichier de police intitulé Fichier des personnes recherchées, qui recouvre plus de 400 000 noms. Elle est censée regrouper les individus les plus sensibles, notamment ceux soupçonnés d’avoir un lien avec la mouvance terroriste.

La ministre de l’Education nationale qui était l’invité de La Matinale d’Europe 1 ce jeudi 25 août, a ajouté que les enseignants signalés par le ministère de l’Intérieur avaient fait l’objet d’une procédure disciplinaire en vue de leur exclusion.

Une fois l’enseignant suspendu, une enquête détaillée de l’inspection générale est enclenchée. Une commission disciplinaire intervient ensuite, constituée pour moitié de personnels administratifs et moitié de représentants syndicaux, où l’enseignant comparaît avec son avocat.

A expliqué le quotidien Les Echos.

Au micro d’Europe 1, Najat Vallaud-Belkacem a assuré que les procédures de sécurité entre son ministère et celui de l’Intérieur s’étaient significativement améliorées depuis les attentats de janvier 2015.

En outre, elle a souligné que les élèves et les membres de l’Education nationale étaient « représentatifs de l’ensemble de la société » et qu’il ne fallait « donc pas s’étonner » de trouver parmi eux des personnes en voie de radicalisation.

La ministre a rappelé que plus de 600 signalements d’élèves soupçonnés de radicalisation avaient été rapportés depuis la rentrée 2015 jusqu’au printemps 2016.

Publié le vendredi 26 août 2016 à 9:04, modifications vendredi 26 août 2016 à 8:43

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !