Actualité

Déraillement d’un TGV à Marseille: “plusieurs jours” avant un trafic normal

Le déraillement d’un TGV à l’entrée de la gare Saint-Charles à Marseille entraînera des perturbations sur le trafic pendant “plusieurs jours”, a annoncé la SNCF samedi matin, sans donner d’éléments sur les raisons de l’accident n’ayant pas fait de blessés.

“Un retour du trafic à la normale prendra plusieurs jours”, a précisé Jean-Aimé Mougenot, le directeur régional de la SNCF en Paca samedi matin, lors d’un point presse matinal à la gare Saint-Charles, annonçant cependant “un service normal pour les TGV et les Ouigo”.

Seuls les TER à destination des gares d’Aubagne, Aix-en-Provence et Miramas seront sérieusement impactés, avec un train sur deux seulement, le service régional à destination de Toulon et Nice étant lui prévu sans encombre.

Parti à 14H37 de Paris, le TGV est “sorti de la voie” à l’entrée de la gare Saint-Charles vendredi peu avant 18H00, sans faire de blessés ni parmi les 350 voyageurs, ni parmi les agents à bord, selon la SNCF.

“Ce matin, seules 9 voies sur 16 sont disponibles pour les trains”, a précisé M. Mougenot, en expliquant que le travail de relèvement et de dégagement du TGV touché sera assez long, “jusqu’à dimanche sans doute”: “Puis il faudra réparer les voies touchées, et cela prendra plusieurs jours, lundi voire mardi encore”, a-t-il ajouté.

“A ma connaissance, ce type d’événement n’était jamais arrivé à la gare Saint-Charles”, a ajouté M. Mougenot, sans pouvoir donner d’explication sur les raisons de l’accident.

“Deux enquêtes sont en cours, une enquête interne et une enquête judiciaire, mais nous n’avons pas d’éléments à ce stade”, a insisté le directeur régional de la SNCF, soulignant que l’accident avait “impacté 15.000 voyageurs” vendredi, alors que 100.000 personnes sont encore attendues ce week-end à Saint-Charles.

Publié le samedi 25 août 2018 à 8:10, modifications samedi 25 août 2018 à 8:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !