Actualité

Famille disparue à Orvault : La voiture du fils Troadec retrouvée à Saint-Nazaire

famille troadec Orvault

La voiture de Sébastien Troadec, recherchée après la disparition de la famille à Orvault, a été retrouvée à Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique.

Retrouvée à 60 km du domicile familial

Nouveau rebondissement dans l’enquête sur l’affaire de la disparition des quatre membres de la famille Troadec, survenue à Orvault, en Loire-Atlantique, le 16 février dernier.

La voiture appartenant à Sébastien Troadec, une Peugeot 308 gris clair, a été retrouvée jeudi 2 mars à Saint-Nazaire, à 60 km du domicile familial d’Orvault. Celle-ci était garée à proximité de l’église du quartier Méan, près du port, non loin des chantiers navals STX, ont révélé Ouest-France et Presse Océan.

Introuvable pendant 2 semaines

Les véhicules des parents, Pascal et Brigitte, avaient, eux, été retrouvés dès le début de l’enquête, stationnés dans la rue à leurs emplacements habituels. Cependant, activement recherchée par la police, la voiture du fils de 21 ans était introuvable depuis deux semaines. Un signalement avait été diffusé sur l’ensemble du territoire français mais sans résultat jusqu’ici.

En fin de matinée, des membres de la police technique et scientifique ont effectué des relevés. Selon les premières constatations, ils n’ont rien sorti de la voiture. Un périmètre de sécurité a été établi. Puis, la voiture a été transportée à Nantes par un camion de dépannage et escorté la police.

La carte vitale de la fille Troadec retrouvés dans un bois

Mercredi 1er mars 2017, une joggeuse avaient découvert dans un bois à Dirinon, près de Brest, le pantalon et la carte vitale de la fille Troadec, Charlotte.

Alertée par la joggeuse, les gendarmes s’étaient immédiatement rendue sur place. Les effets personnels de la jeune fille avaient été immédiatement placés sous scellés. Cependant, aucune trace de vie n’avait été retrouvée. Une brigade cynophile avait également été dépêchée sur place pour fouiller les environs.

Des similitudes avec une autre affaire

Cette mystérieuse disparition n’est pas sans rappeler celle d’une autre famille à quelques kilomètres d’Orvault. En effet, le 21 avril 2011, les corps d’Agnès Dupont de Ligonnès et de ses quatre enfants avaient été découverts par la police. Ils étaient enterrés sous la terrasse de leur maison à Nantes. Ils avaient disparu depuis près de trois semaines. À ce jour, le père reste introuvable.

Une information judiciaire pour homicides volontaires, enlèvements et séquestrations a été ouverte lundi soir à la suite de la disparition, signalée le 23 février, de quatre membres de cette famille.

Publié le jeudi 2 mars 2017 à 16:29, modifications jeudi 2 mars 2017 à 16:29

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !