Actualité

Disparition de Lucas Tronche : la police lance un appel à témoins

Un homme avec deux tatouages sur les avant-bras

Plus d’un an après la disparition de Lucas Tronche dans le Gard, la police nationale a lancé un nouvel appel à témoins. Elle recherche un homme d’une quarantaine d’années ainsi qu’une Citroën AX bleue immatriculée dans l’Hérault.

Le 18 mars 2015, Lucas Tronche, un adolescent de 15 ans, disparaissait à Bagnols-sur-Cèze dans le Gard. Sa disparition est toujours restée inexpliquée.

Selon ses parents, le garçon avait quitté son domicile familial aux alentours de 17 heures afin de se rendre à son cours de natation. Il devait prendre le bus et rejoindre son frère aîné, Valentin, parti peu de temps avant lui.

Cependant, Lucas Tronche n’est jamais arrivé à la piscine.

A l’annonce de sa disparition, des battues et des recherches ont été menées à maintes reprises dans la région par quelque 200 policiers. Hélas, elles n’ont jamais abouti. En effet, les enquêteurs n’avaient exclu aucune piste : la fugue ou l’enlèvement. Des centaines d’auditions avaient également eu lieu, sans résultat.

Pourtant, pendant un an, les parents de l’adolescent ont reçu plusieurs lettres anonymes qui indiquait que leur fils était en vie et se portait bien. Or, en juillet dernier, un homme, de 57 ans, à l’origine de ces missives, a été identifié et arrêté à Valence (dans la Drôme).

Malheureusement, la fouille de son domicile n’a pas permis de retrouver une quelconque trace de Lucas Tronche. L’homme avait donc été relâché.

L’enquête se poursuit

Comme l’a indiqué Franceinfo Languedoc-Roussillon, depuis octobre, un nouveau dispositif a été lancé. Il devait aider les policiers à obtenir davantage de pistes dans l’enquête. Ainsi, le site d’information nous apprend qu’une vidéo reprenant les éléments de l’identité de l’adolescent au moment de sa disparition. Elle a été diffusée dans un réseau de 527 stations essence équipées d’écran.

De plus, invitée de RTL en octobre dernier, la mère de Lucas Tronche, avait expliqué que ce dispositif pouvait atteindre jusqu’à dix millions d’automobilistes.

Justement, la police nationale sur son compte Twitter, relayé par Franceinfo Languedoc-Roussillon vient de lancer, ce mercredi 14 décembre, un appel à témoins. L’objectif est localiser un témoin « important » dans le cadre de la disparition de Lucas Tronche.

 

 

Publié le jeudi 15 décembre 2016 à 11:02, modifications jeudi 15 décembre 2016 à 11:05

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !