Actualité

Des musulmans rassemblés à Mantes-la-Jolie en mémoire des policiers assassinés

Pas moins de 4000 musulmans ont défilé hier à Mantes-la-Jolie dans les Yvelines pour rendre hommage au couple de policiers assassinés à Magnanville.

Le dimanche 19 juin, les musulmans ont répondu présent à la marche organisée par les représentants de la communauté musulmane à Mantes-la-Jolie.

Plusieurs milliers de fidèles (2 500 selon la police) de cinq mosquées de la commune et de ses environs se sont mobilisés « contre la barbarie » suite au meurtre de sang-froid commis par Larossi Abballa envers le couple de policiers que formaient Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider à Magnanville.

De la grande mosquée de Mantes-la-Jolie jusqu’au commissariat pour y déposer une gerbe de fleurs, les musulmans ont marché en commémoration aux vies perdues.

Le Parisien rapporte les paroles de Nawres, mère de famille voilée présente pour ce rassemblement :

Je suis venue pour dire stop à cette haine. Ce terroriste a assassiné deux de mes compatriotes et de mes frères et sœurs de la communauté humaine. Ces extrémistes prétendent parler au nom d’Allah mais ils parlent simplement en leur nom.

Ouida s’indigne également des récents et tragiques événements :

On se sent trahis et salis par ce tueur qui a assassiné des policiers qui travaillent pour nous protéger.

Si certains criaient haut et fort qu’il ne fallait pas que cette attaque entraîne des amalgames, d’autres affirmaient être venus pour la « marche citoyenne » et non pas pour se justifier. Abdelaziz El Jahouari, le président de la mosquée Mantes Sud, a quant lui précisé :

La communauté musulmane n’a aucune responsabilité dans ces actes criminels mais nous nous sentons le devoir de les condamner pour éviter que les musulmans ne se fassent taxer d’immobilisme.

Aymane, 20 ans, en tête du cortège dans sa tenue des éclaireurs neutres de France, s’est confié :

J’ai entendu de nombreuses personnes dire que c’était une marche de justification. Je pense que l’on a dépassé le stade où l’on doit s’interroger sur le bien-fondé de ce genre d’initiative, il faut juste le faire car cela apaise les tensions avec les membres de la communauté musulmane.

Une marche pleine d’émotion mais parmi laquelle nous avons pu constater des divergences d’opinions comme lorsque Mounir a affirmé qu’il faudrait revoir l’enseignement de la religion :

Il faudrait que les responsables des mosquées s’accordent sur la teneur des prêches qu’ils tiennent. On sait tous que la pluie tombe du ciel, pas besoin d’avoir recours à la religion pour se faire expliquer ça. Il faudrait revenir vers le message du Prophète et de ses compagnons pour éviter que des jeunes ne se laissent fanatiser sur Internet par certains prédicateurs, qui sont très loin des messages des grands savants de l’islam.

Publié le lundi 20 juin 2016 à 15:42, modifications lundi 20 juin 2016 à 15:24

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !