Actualité

Daech: un repenti a livré les noms de 22 000 djihadistes à Sky news

Mercredi 09 mars , la chaîne de télévision Sky News a affirmé détenir des documents contenant les noms de 22 000 djihadistes.

Une clé USB donnée par un ancien membre désabusé de l’Etat Islamique à la chaîne de télévision Sky News sont une fuite potentiellement dévastatrice pour le groupe djihadistes selon des experts. L’ancien membre de Daech aurait volé cette clé USB au chef de la police interne de l’organisation. Ces documents contiennent les noms, adresses et numéros de téléphone des futures recrues de 55 pays ayant rejoint l’EI. Si leur authenticité est prouvée, ce serait “une ressource inestimable pour les analystes” selon Richard Barrett, ancien patron du contre-terrorisme au sein du renseignement extérieur britannique.

une ressource inestimable pour les analystes

Certains documents renfermeraient des informations sur des membres de l’EI non identifiés jusqu’à présent en Europe Occidentale, Aux Etats-Unis, au Canada, au Maghreb et au Moyen-Orient. “Sky News a informé les autorités de cette prise”, a indiqué la chaîne sur son site. Les recrues de l’EI doivent répondre en tout à 23 questions, selon des reproductions de formulaires diffusés par Sky News. Certains noms de djihadistes ont déjà été identifiés comme Abdel-Majed Abdel Bary, un ancien rappeur originaire de Londres qui s’est illustré en postant sur Twitter une photo de lui brandissant une tête tranchée.

des experts émettent des doutes sur l’authenticité de ces documents

L’homme qui a dérobé et transmis ces informations est un ancien combattant de l’armée syrienne libre ayant rejoint les rangs de l’EI et se faisant appeler “Abu Hamed”. Selon Sky News, l’homme avait transmis ces informations à un journaliste turc expliquant avoir quitté l’EI après “l’effondrement des principes islamiques auxquels il croit” au sein du groupe. Selon lui, l’organisation djihadiste aurait abandonné son quartier général de la ville de Raqa (nord de la Syrie) pour le désert. «Comme dans toute organisation d’envergure, il y aura des luttes de pouvoir et on pourrait voir à l’avenir une implosion de l’EI en différentes factions», a dit à l’AFP Olivier Guitta, directeur général du cabinet de conseil GlobalStrat.

Cependant, des experts émettent des doutes sur l’authenticité de ces documents. Un journaliste de France 24, Wassim Nasr soulève un point important, à savoir que l’organisation terroriste y est nommée de manières différentes, ce qui est “inhabituel” pour lui.

Puis, Romain Caillet, chercheur et consultant sur les questions islamistes pointe également quelque chose d’anormal sur la présence d’un drapeau en bas de page.

Attendons d’en savoir plus

Publié le jeudi 10 mars 2016 à 11:18, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !