Actualité

Le Crystal Meth débarque à La Réunion !

La méthamphétamine, plus connu sous le nom de Crystal meth, se repend de plus en plus en France, notamment à La Réunion où le chef du service d’addictologie du CHU lance un SOS général suite à plusieurs cas d’overdose.

Le docteur David Mété, qui dirige le service d’addictologie au CHU de La Réunion, a récemment lancé un cri d’alarme sur sa page Facebook pour dévoiler les dangers de la méthamphétamine, plus communément appelé Crystal meth. Une drogue qui serait importée de Thaïlande, et qui continue à se développer à travers le monde, notamment en France, et plus précisément à La Réunion. Le docteur Mété explique notamment les ravages que cette drogue pourrait engendrer, si elle se développe davantage sur l’île :

La diffusion d’un produit comme la méthamphétamine dans notre île pourrait aisément trouver sa place parmi les consommateurs d’Artane ainsi que chez les polyconsommateurs avides de nouveautés. Les conséquences pourraient être rapidement désastreuses sur le plan sanitaire, sur l’équilibre social et sur la criminalité.

Une drogue dangereuse donc, puisque la dépendance est quasiment immédiate et ne peut être comblée qu’en augmentant crescendo la dose nécessaire pour l’apaiser. Les effets recherchés sont un état intense d’euphorie durant 6 à 8 heures, un excès de confiance en soi et du tonus. Mais la prise régulière de Crystal meth engendre de nombreux effets secondaires, notamment des insomnies, des troubles cognitifs, des hallucinations, des états d’anxiété et de paranoïa, et enfin dans les cas extrêmes, des convulsions pouvant entraîner la mort.

Tant de problèmes psychologiques et de santé que les fans de la série télévisée Breaking Bad ont pu découvrir. Une série qui traite justement du Crystal meth et qui a poussé les consommateurs de drogue à se tourner vers celle ci. La méthamphétamine a donc fait son grand retour depuis le succès de la série. Elle se présente sous forme de cristaux et peut être consommée de différentes façons à savoir en comprimés, fumée, snifée ou encore injectée. Tant de possibilités de consommation, qui attirent également les adeptes vers cette drogue, contrairement à la marijuana et au shit qui offrent beaucoup moins de liberté.

La méthamphétamine ne cesse donc de se développer au grand dam des médecins qui voient les cas d’overdose se multiplier d’années en années. Un constat qui effraie d’avantage quand on sait que cette drogue se banalise de plus en plus en France.

Publié le samedi 5 septembre 2015 à 13:39, modifications samedi 5 septembre 2015 à 13:39

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !