Actualité

Crise des migrants : Un espoir du football féminin de la sélection nationale de Gambie meurt en Méditerranée

Les chiffres accablants d’hommes, de femmes et d’enfants disparus en Méditerranée suite aux naufrages de leurs embarcations pour gagner l’Europe sont de plus en plus lourds et révoltants pour les peuples européens et les instances dirigeantes de l’Union Européenne. Après la photographie révoltante et inhumaine du petit Aylan, une disparition tragique et emblématique vient alerter les consciences des peuples face au défi, aux drames et à la détresse de la crise migratoire. Fatim Jawara, la gardienne de but de l’équipe gambienne de football féminin des moins de 17 ans s’est noyée en tentant de traverser la Méditerranée pour gagner les rivages en Europe.

La jeune femme, âgée seulement de 19 ans est décédée après le naufrage d’un bateau entre la Libye et l’Europe ces dernières semaines en mer Méditerranée. Cette information tragique a été communiquée et révélée début novembre à l’AFP par Chorro Mbenga, la sélectionneuse nationale adjointe des moins de 17 ans de la Gambie.

Sa mort est prématurée. Nous nous souviendrons de ses performances sur le terrain.

Fatim Jawara était gardienne de l’équipe féminine de football de Gambie. La jeune joueuse avait fait ses grands débuts dans le monde professionnel lors d’un match amical contre une équipe de Glasgow en Ecosse.

Cette nouvelle est d’autant plus tragique et intolérable à l’heure où le football féminin est en plein essor à travers le monde et un facteur de développement et d’intégration grâce aux nombreuses compétitions internationales et de nouveaux « marchés » (des pays qui se passionnent et se mobilisent fortement pour le foot féminin et son développement comme les Etats-Unis, la France ou la Chine).

Fatim Jawara aurait décidé de quitter la Gambie au mois de septembre dernier. Elle aurait traversé le désert du Sahara puis serait passée en Libye. Ce pays est une destination phare pour un grand nombre de migrants  et de réfugiés du continent africain afin de traverser la Méditerranée au péril de leur vie pour gagner les côtes européennes.

Lamin Kabba, le président de la Fédération gambienne de football a tenu à partager son émotion suite à cette disparition tragique et dans des conditions si difficiles :

Nous sommes désespérés. C’est une grosse perte pour l’équipe nationale et le pays. On se rappellera le tir de pénalty qu’elle a arrêté lors d’une rencontre amicale opposant l’équipe nationale et de jeunes Ecossaises de Glasgow.

Selon un rapport de l’ONU sur le développement humain publié en 2013, 60 % de la population en Gambie vit dans une pauvreté multiforme et un tiers d’entre eux avec moins de 1,25 dollars par jour.

Selon des chiffres de l’Organisation internationale des migrations (OIM), plus de 3 300 personnes sont mortes cette année en tentant de rejoindre l’Europe.

 

 

Publié le vendredi 11 novembre 2016 à 18:36, modifications vendredi 11 novembre 2016 à 17:28

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !