Actualité

Corée du Nord : Kim Jong-Un se dit prêt à utiliser des armes nucléaires

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a demandé à son armée de se tenir prête à utiliser son arsenal nucléaire, en réponse aux lourdes sanctions internationales contre Pyongyang.

STORY - Episode 7/35

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Selon les propos recueillis par l’agence de presse nord-coréenne KCNA, le leader nord-coréen, Kim Jong-Un, a brandi la menace nucléaire le vendredi 4 mars 2016, alors qu’il supervisait des essais d’un nouveau lance-roquettes multiple :

Nous devons être toujours prêts à chaque instant à utiliser notre arsenal nucléaire.

Ces mots ont été prononcés après que le Conseil de sécurité des Nations Unies ait approuvé, à New York, une résolution imposant de lourdes sanctions économiques contre la Corée du Nord, en réponse aux récents essais nucléaires et tirs de missiles de longue portée.

La résolution oblige les pays membres de l’ONU à inspecter toutes les marchandises qui entrent ou sortent de Corée du Nord par voie aérienne ou maritime. La résolution interdit aussi les exportations de charbon, de fer et de minerai de fer. Elle interdit toutes les exportations d’or, de minerai de titane, de minerai de vanadium et de minéraux de terres rares.

Dans une apparente démonstration de force en réponse aux sanctions imposées, la Corée du Nord a lancé plusieurs missiles de courte portée depuis sa côte oriental, jeudi 3 mars 2016. Le ministère sud-coréen a indiqué que six projectiles, avec une portée entre 100 et 150 km, avaient été tirés dans la mer du Japon.

Les experts doutent fortement de la capacité des Nord-coréens à utiliser l’arme nucléaire. D’ailleurs, le Pentagone a minimisé l’arsenal nucléaire de la Corée du Nord en déclarant:

L’analyse du gouvernement américain n’a pas changé. Nous n’avons pas vu la Corée du Nord tester ou démontrer sa capacité à miniaturiser une tête nucléaire et la mettre sur un missile balistique.

Park Geun-hye, la présidente sud-coréenne, a aussitôt promis une réponse sévère aux provocations de la Corée du Nord.

Publié le samedi 5 mars 2016 à 9:18, modifications lundi 4 septembre 2017 à 14:53

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !