Actualité

Collège : Le jeu du piment inquiète les autorités

Un nouveau jeu particulièrement dangereux circule dans les cours des collèges. En effet, après le jeu du foulard ou encore le jeu de la tomate, voici que le jeu du piment fait son apparition. Ce qui inquiète les autorités…

C’est la gendarmerie du Pas-de-Calais qui a lancé l’alerte. En effet, le 15 novembre dernier, les gendarmes ont posté un message de prévention sur Facebook. Leur objectif ? Prévenir les parents des collégiens d’un nouveau jeu particulièrement dangereux qui se déroule en ce moment dans les cours de récréation.

[PRÉVENTION] [A PARTAGER] Nouveau challenge – Jeu Dangereux : Jeu du Piment.Après le jeu du foulard, le blue wall…

Publié par Gendarmerie du Pas de Calais sur mercredi 15 novembre 2017

 
Sur le Twitter de la Gendarmerie Nationale, même discours :

Un jeu sans intérêt

Comme son nom l’indique, le jeu du piment se pratique avec … un piment ! L’idée est de l’écraser contre son corps et de ne pas crier au moment de la brûlure. Cependant, les brûlures peuvent se révéler être particulièrement graves. L’autre partie du jeu consiste à ouvrir le piment et à le projeter dans les yeux ou la bouche de ses camarades. Et malheureusement, les conséquences peuvent être plus graves.

Ainsi, dans le département de l’Aube, trois élèves d’un collège de Romilly-sur-Seine ont été victimes du jeu du piment selon L’Est Éclair. Deux d’entre eux se sont écrasés un piment sur la joue, et ont donc été irrités. Un autre a reçu des projections dans l’œil. Ils ont été soignés par l’infirmière du collège, puis ont été admis au service des Urgences. Leurs jours ne sont pas en danger, mais ils pourront éventuellement avoir des séquelles.

L’apparition de ce “jeu du piment” ne me surprend pas. Les trois collégiens qui ont été blessé ne savaient sans doute pas qu’ils allaient être blessés. Ils se font des défis, testent leur corps, avec du piment ou autre chose. Ils se rendent compte qu’après coup que c’était dangereux.

A déclaré Françoise Cochet, présidente de l’association “Accompagner Prévenir Eduquer Agir Sauver” (APEAS).

Il faut donc avertir les enfants que ce jeu n’a rien de drôle, et qu’il peut être particulièrement dangereux. A bon entendeur…

Publié le mardi 21 novembre 2017 à 13:31, modifications mardi 21 novembre 2017 à 15:52

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !