Actualité

Cognac : Une facture de téléphone de 134 000 euros à cause d’une chaudière

Une chaudière électronique, installée dans la mairie de Cognac, a appelé un numéro surtaxé pendant un mois, pour signaler une panne. Orange réclame désormais 134 000 euros à la mairie.

Depuis 2004, à Cognac, en Charente, les chaudières électroniques de la mairie sont programmées pour appeler le service de maintenance sur un numéro à bas coût, en cas de panne.

Cependant, l’autorité de régulation des télécommunications a fait des modifications et a réattribué ce numéro à un serveur commercial, surtaxé. Une modification qui a été faite sans prévenir les principaux intéressés, selon Patrick Sedlacek, premier adjoint au maire de Cognac.

Et ce qui devait arriver, arriva. En 2015, pendant tout le mois d’avril, une chaudière a appelé par erreur ce numéro devenu surtaxé pour signaler une défaillance. Résultat ? La facture est plutôt salée ! Aucun réparateur n’est venu et Orange réclame 134 536 euros à la Ville, alors que le contrat est plafonné à 60 000 euros.

La commune a récemment saisi la justice pour contester le montant de cette facture et pointe notamment un défaut d’information de la part d’Orange. Afin de se prémunir, le maire a fait la constitution d’une provision à hauteur de la différence entre le montant maximum du marché télécommunications passé avec Orange et le montant dû.

En attendant que la justice tranche, tous les automates équipant les chaudières municipales ont été coupés et un changement de numéro a été effectué pour éviter que ce coûteux incident ne se reproduise.

La douloureuse n’aura jamais aussi bien porté son nom.

Publié le lundi 20 juin 2016 à 16:37, modifications lundi 20 juin 2016 à 16:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !