Actualité

Clément Méric : Violents affrontements lors de l’hommage au jeune antifasciste

Alors que des manifestants ont envoyé des fumigènes et des bouteilles de verre sur les forces de l’ordre, ceux-ci ont répliqué en lançant des gaz lacrymogènes.

Des affrontements ont éclaté ce samedi 4 juin, à Paris, lors d’une marche de plusieurs centaines de manifestants antifascistes.

Ils étaient rassemblés en mémoire de Clément Méric, un jeune homme tué il y a trois ans lors d’une rixe avec un groupe des Jeunesses nationalistes révolutionnaires d’extrême droite. Le jeune homme était un militant libertaire et d’extrême gauche, également membre de l’Action antifasciste Paris-Banlieue.

L’anniversaire de sa mort a déclenché les hostilités entre les militants antifascistes et les forces de l’ordre. Plusieurs dégradations ont été constatées et quatre personnes ont été interpellées vers 18 heures.

Le cortège a démarré place Stalingrad sous les cris de « On n’oublie pas, on n’oublie pas » ou encore « Tout le monde déteste la police » et « Pas de fachos dans le quartier, pas de quartier pour les fachos ».

Alors que certains manifestants ont commencé par jeter des rétroviseurs sur les policiers, les services de police ont bloqué une passerelle pour contrer les manifestants qui cherchaient à passer sur l’autre quai. A l’arrivée des renforts de CRS, les échauffourées ont alors repris de plus belles. Plusieurs vitrines ont été brisées ainsi que des scooters et une voiture ont été renversés.

Les manifestants ont ensuite envoyé des fumigènes et des bouteilles en verre sur les forces de l’ordre. Ceux-ci ont tenté de maîtriser les attaques en lançant des gaz lacrymogènes et ont chargé sur le quai de Valmy, le long du Canal Saint-Martin, dans le Nord-Est de la capitale.

Publié le dimanche 5 juin 2016 à 10:37, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !