Actualité

Charente-Maritime : Un policier surveille une cantine scolaire jugée trop bruyante

A la demande du maire de la ville, un policier a aujourd’hui pour mission de surveiller la cantine d’une école, cette dernière ayant été jugée trop bruyante par l’élu, qui s’attire aujourd’hui les foudres de son opposition.

A Aigrefeuille-d’Aunis, petite ville de 3.700 habitants située en Charente-Maritime, il y règne en temps normal une quiétude qui ferait rêver bon nombre d’entre nous. Petite exception : la cantine scolaire où, d’après le maire, le nombre de décibels atteint à chaque repas semble avoir franchi la limite du raisonnable.

En effet, c’est après s’être agacé du bruit produit par les élèves dans le restaurant scolaire que Gilles Gay, le maire de la petite municipalité, a commissionné un policier muni d’un sifflet afin de faire régner le calme à l’heure des repas, comme le rapporte Sud-Ouest.

Avec une mesure aussi controversée, il n’est donc pas étonnant que l’élu se retrouve aujourd’hui sous le feu des critiques, notamment de la part de son opposition, qui accuse le policier d’effrayer les enfants. Une affirmation démentie par le maire, qui assure de son côté que les petits garnements connaissant très bien l’agent de forces de l’ordre et que personne au sein de l’établissement n’en a peur.

Devant l’ampleur de la polémique, le policier a dorénavant décidé de troquer son uniforme pour un pull-over. Une initiative suffisante pour éteindre l’incendie ? Rien n’est moins sûr…

Publié le vendredi 23 septembre 2016 à 12:39, modifications vendredi 23 septembre 2016 à 7:43

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !