Actualité

Canada : Les feux s’estompent à Fort McMurray

Depuis le 1er mai, les flammes s’intensifient et ravagent la région de Fort McMurray. Mais depuis ce week-end, la pluie et la fraîcheur des températures ont permis un ralentissement des flammes.

Grâce à la météo, l’avancée des flammes dans les forêts de la région s’est ralentie et la menace pour les installations pétrolières s’est atténuée. Un ralentissement qui a étonné Rachel Notley, Première Ministre de l’Alberta, à l’ouest du Canada :

Le feu a progressé bien plus lentement que prévu.

Dans les dernières 24 heures, les flammes ont enflammé moins de forêts depuis le début de l’incendie le 1er mai. Dans un dernier bilan, le gouvernement avait estimé à environ 1.610 km² les superficies endommagées par les feux après une estimation de 2 000 km². Pour Chad Morrisson, le directeur du service des incendies, la météo a été un facteur du ralentissement des flammes.

Grâce à Mère nature et grâce au travail acharné de tous les pompiers, nous avons pu contenir la plupart des lignes de feu à Fort McMurray.

Sans pour autant être levé, la menace du feu pour les installations des compagnies pétrolières au nord de la ville s’est abaissé, Chad Morrisson parle de “dégâts mineurs” pour le site de Nexen, filiale du pétrolier chinois CNOOC. Des flammes ont pu être maintenues sur d’autres sites d’exploitation de Suncor, Husky ou encore Shell. Suncor a annoncé qu’elle a évacué plus de 10 000 personnes hors de la région et avoir protégé les abords de ses sites en dégageant de larges bandes de forêts et de broussailles pour éviter les risques de propagation du feu.

Les 500 pompiers déployés combattent les flammes dans la province de Fort McMurray afin de préserver les structures vitales (eau, gaz…) les écoles ainsi que les exploitations des sables pétrolières. La Première Ministre a salué le travail des pompiers dans l’évacuation massive, miraculeuse et rapide de plus 100 000 habitants. Cependant, des dizaines de milliers de personnes restent, encore, éparpillées en Alberta dans des centres d’hébergements d’urgence, des campings ou au bord de routes dans d’immenses caravanes.

A Lac La Biche, des volontaires de la Croix Rouge ou des canadiens distribuent des packs d’eau minérale, des vêtements ou encore de l’alimentation. Une mère évacuée de l’incendie explique à l’AFP.

C’est incroyable, tout simplement incroyable de voir tout ce qui est fait car beaucoup sont dans le besoin, qui n’ont rien.

Malgré le terrible incendie, les centres d’hébergements ont tenu à célébrer la Fête des Mères en réservant une surprise aux mamans, distribuant des fleurs et des gâteaux. Cette attention a fait réagir la Première Ministre qui déclare :

J’espère dans toute cette crise passer quelques minutes avec mes enfants.

Avec cet incendie, l’économie canadienne et son secteur pétrolier enregistre une baisse de sa production estimée selon des experts entre 1 et 1.5 million de barils.

Publié le lundi 9 mai 2016 à 15:10, modifications lundi 9 mai 2016 à 14:51

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !