Actualité

Calais: Aucune poursuite pour le jeune homme qui avait menacé des migrants

Se sentant menacé, Gaël Rougemont, avait brandi un fusil sur des migrants lors d’une manifestation pour dénoncer les conditions d’accueil des réfugiés à Calais.

Le 23 janvier 2016, une manifestation se passe pour dénoncer les conditions d’accueil des réfugiés à Calais et le ton montre entre une famille et des réfugiés . Se sentant menacé, le fils de la famille, Gaël Rougemont brandi un fusil en direction des manifestants. Son geste a été vues par des milliers de personnes.

Le 25 janvier, le journal local Nord Littoral écrivait que le jeune homme avait été “clairement identifié par les antifascistes qui sont allés à sa rencontre pour cela”, et qu’il était “proche du mouvement d’ultra-droite Sauvons Calais”.

Gilbert Collard pour sa défense

Gaël réfute catégoriquement ces accusations “J’ai été scandalisé”, réagit le jeune homme, “parce que Nord Littoral disaient dans leur journal que j’étais facho ou nazi, comme ils veulent, mais loin de là. Je ne suis pas du tout de ces mouvements-là.” De cette altercation, Gaël Rougemont est poursuivi par la justice car l’arme brandie n’était pas factice et non déclarée en préfecture. Gilbert Collard avocat et député avait accepté de le défendre en justice.

Mais finalement ça ne sera pas la peine car il n’y aura aucune poursuite. Jean-Pierre Valensi, procureur de la République a précisé ce jeudi 10 mars à Metronews”Il n’y aura aucune poursuite à l’encontre de Gaël Rougemont. Tout d’abord, parce que le jeune homme a été agressé. Ensuite, parce que le fusil qu’il a brandi n’était pas chargé. L’affaire est classée sans suite pour légitime défense”.

Publié le vendredi 11 mars 2016 à 11:48, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !