Actualité

Calais: le démantèlement de la partie sud reprend

Ce lundi, le démantèlement de la partie Sud de la Jungle de Calais continue. Les Iraniens, qui se sont cousu la bouche pour protester contre le démantèlement sont revenus se montrer.

Ce lundi matin, les équipes de la Sogéa, mandaté par l’Etat ont repris du service pour démonter la partie sud de la Jungle de Calais. Décrié et pointé du doigt par son insalubrité, des réfugiés refuse pourtant ce démantèlement. Certains ont écrit sur des pancartes “Pays européens, où sont les droits de l’homme ?”ou bien “ne détruisez pas notre espace de vie”.

Nous sommes humains

La semaine dernière, des Iraniens s’étaient cousu la bouche pour protester contre la fermeture de la partie sud du camp. Aujourd’hui, ils sont revenus toujours la bouche cousue, affirmant être également en grève de la faim. La préfecture avait déclaré sa profonde émotion mais défendait que «rien» ne justifiait le maintien du camp sud et que l’Etat mettait “tout en oeuvre pour sortir les migrants des conditions indignes”.

Ce matin, des enfants ont tenté d’offrir des roses blanches aux policiers, ceux-ci n’ont pas sourcillé. La préfecture a précisé que depuis lundi dernier, 2 hectares sur 7,5 ont été démontés.

Publié le lundi 7 mars 2016 à 12:09, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !