Actualité

Brexit : Le Royaume-Uni ne sortira de l’UE que lorsqu’il sera prêt

Si l’Union Européenne veut accélérer la césure avec le Royaume-Uni, les Britanniques ont annoncé qu’ils allaient prendre le temps avant d’officialiser le divorce.

STORY - Episode 16/58

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)
Tout lire : Brexit

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Ils n’avaient qu’un souhait : en finir avec les contraintes de l’Europe. Or, depuis que le référendum a officialisé le souhait d’une majorité des Britanniques de sortir de l’Union européenne, les eurosceptiques Anglais semblent moins pressés d’en finir avec ses voisins.

Ainsi, le ministre britannique des Finances, George Osborne (qui était pour le maintien dans l’Europe) a averti ce lundi 27 juin, que le Royaume-Uni était en position de force et n’activera l’article 50 pour quitter l’Union européenne lorsque le moment opportun se présentera.

https://twitter.com/newspeaktweets/status/747318996672778241

Le Royaume-Uni seul peut activer l’article 50. De mon point de vue, nous ne devrions le faire que lorsque nous aurons une vision claire des nouveaux arrangements recherchés avec nos voisins européens.

En effet, le référendum du 23 juin n’étant juridiquement pas contraignant pour le gouvernement britannique, il n’a pas d’urgence à appliquer le choix de vote des Anglais.

Cet article a été introduit en 2009 par le traité de Lisbonne et définit les modalités d’un retrait volontaire d’un des membres de l’Union européenne sans qu’il ne soit nécessaire d’apporter des justifications.

L’article 50 prévoit que

Les traités européens cesseront d’être applicables au Royaume-Uni à partir de la date d’entrée en vigueur de l’accord de retrait.

Dans les faits, l’Union européenne et le Royaume-Uni ont deux ans pour préparer la sortie de l’île.

Le leader du camp du Brexit, Boris Johnson, a également assuré que la sortie de l’Union européenne se ferait «sans précipitation ». Il a, également, cherché à rassurer les Britanniques vivant à l’étranger, ainsi que les citoyens de l’Union européenne qui vivent au Royaume-Uni.

Le seul changement, et il ne viendra pas dans la précipitation, c’est que le Royaume-Uni va s’extraire du système de législation incroyable et opaque de l’UE. Les Britanniques pourront toujours aller travailler dans l’UE, y vivre, voyager, étudier, acheter des maisons et s’y installer. Il y aura une coopération européenne intense et qui s’intensifiera dans de nombreux domaines: arts, sciences, universités, protection de l’environnement.

Dans un premier temps, le Royaume-Uni va devoir notifier sa décision au Conseil européen.

Après cela, les négociations vont s’engager pour aboutir à un accord de retrait. Il sera alors conclu au nom de l’Union européenne par le Conseil, après approbation du Parlement européen.

Bien que le retrait d’un pays membre soit possible dans les textes, il n’a encore jamais été mis en œuvre. Ainsi, le Brexit soulève de nombreuses interrogations sur les négociations à venir pour définir les nouvelles relations entre l’Union européenne et le Royaume-Uni après 40 ans de liens européens.

Il semble probable que le Royaume-Uni rejoigne l’Espace économique européen, au même titre que l’Islande, la Norvège ou encore la Suisse. Celui-ci assure notamment la libre-circulation des marchandises, des services, des capitaux et des personnes. Dans ce cas, les Britanniques devront alors respecter les règles contraignantes de ce marché et verser une forte contribution financière.

De son côté, l’Union européenne se fait pressante pour que le Royaume-Uni assume son Brexit dans les plus brefs délais et accélère sa sortie.

Samedi 25 juin, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a exprimé l’impatience de Bruxelles :

Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement britannique a besoin d’attendre jusqu’au mois d’octobre pour décider si oui ou non il envoie la lettre de divorce à Bruxelles. J’aimerais l’avoir immédiatement.

Publié le lundi 27 juin 2016 à 15:26, modifications lundi 19 mars 2018 à 15:46

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !