Actualité

Bouches-du-Rhône : La journée burkini fait des vagues

Une association a privatisé un parc aquatique des Bouches-du-Rhône pour une journée uniquement réservée aux maillots de bain burkini. Le maire et d’autres responsables politiques locaux tentent d’empêcher le déroulement de cette journée.

Le Speed Water Park est un centre aquatique situé à Les Pennes-Mirabeau à proximité de Marseille, dans les Bouches-du-Rhône.

Le parc fermera ses portes à la fin de la saison estivale, le 4 septembre, mais les rouvrira exceptionnellement le samedi 10 septembre. En effet, ce jour là le centre aquatique sera entièrement privatisé par l’association Smile 13 pour accueillir des femmes et des enfants qui souhaitent se baigner « en burkini et en jilbeb de bain » (le jilbeb étant une longue robe qui recouvre l’ensemble du corps).

flyer burkini

L’association de femmes des quartiers nord de Marseille, et qui se présente comme une « association socio-culturelle, sportive et d’entraide pour les femmes et les enfants », attend un millier de personnes pour l’occasion.

Bien entendu il y aura des maîtres-nageurs hommes c’est la raison pour laquelle l’association a négocié afin qu’exclusivement le parc autorise la baignade en burkini.

A expliqué l’association sur Facebook en ajoutant que les « les garçons sont également autorisés jusqu’à dix ans ».

Je compte sur vous pour (…) ne pas venir en deux pièces (parties doivent être cachées de la poitrine aux genoux).

Les consignes rédigées sur le flyer ont fait bondir de nombreux élus, qui ont dénoncé une dérive communautariste.

Bien que l’événement soit légal puisque l’espace a été privatisé, le maire (sans étiquette) de la commune de Les Pennes-Mirabeau, Michel Amiel, se montre farouchement opposé à l’organisation de cette journée :

Je prends un arrêté municipal interdisant cette manifestation sur la commune au motif qu’il est susceptible de troubles à l’ordre public

S’est justifié l’élu dans les colonnes du Parisien.

Et si monsieur le préfet estime que [l’arrêté] n’est pas légal, il n’a qu’à le déférer au tribunal administratif.

A renchéri le maire qui s’est dit « choqué et en colère » contre ce qu’il considère comme du «  communautarisme pur et dur ».

Le flyer a également fait bondir plusieurs élus marseillais. A commencer par la députée Les Républicains, Valérie Boyer, qui a rédigé une tribune sur son compte Twitter. Elle y a dénoncé les consignes de l’association :

Accepter cette soi-disant mode c’est conforter le communautarisme dans notre pays, mais c’est aussi une question de dignité de la femme, une question de respect de nos principes fondamentaux.

Stéphane Ravier, le sénateur-maire du Front national des 13ème et 14ème arrondissements de la ville phocéenne, a également réagi dans un communiqué :

Cette journée islamique démontre qu’au-delà des discours rassurants des autorités musulmanes, un certain nombre de musulmans se coupent volontairement de notre modèle républicain, et se mettent d’eux-mêmes à l’écart de notre société.

L’élu a également fait pression sur le centre aquatique, Speed Water Park, en lui enjoignant de « prendre ses responsabilités et de renoncer » en renonçant à cet événement.

Du côté de l’association, les responsables ne comprennent pas cette vague d’indignation :

Je ne vois pas ce qu’on peut nous reprocher à part de pratiquer notre religion.

S’est étonné la trésorière de Smile 13.

Nous sommes dans un pays laïque et chacun doit pouvoir pratiquer son culte comme il l’entend. Ce sont des femmes avant tout, qui veulent avoir des activités.

A gauche également certaines voix se sont élevées contre cette manifestation.

Ce type de manifestation à caractère communautarisme est particulièrement troublant et je regrette que la direction de ce parc aquatique l’ait autorisée.

A jugé Stéphane Mari, le conseiller municipal Parti Socialiste, et ancien président du groupe socialiste à la mairie.

Pour l’instant, la direction du parc aquatique n’a pas souhaité s’exprimer.

Publié le jeudi 4 août 2016 à 12:19, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires