Actualité

Bleus: liste de Deschamps, des blessés et des places à prendre

Du sang neuf chez les Bleus ? Didier Deschamps dévoile jeudi à 14h00 sa liste pour affronter l’Islande en match amical et l’Allemagne en Ligue des nations les 11 et 16 octobre, avec quelques incertitudes en défense et au milieu de terrain en raison de blessures.

Chez les titulaires de la Coupe du monde, la seule interrogation concerne Samuel Umtiti, à nouveau touché au genou gauche et probablement forfait pour ce rassemblement international. Ses pépins aux genoux lui avaient déjà fait manquer plusieurs entraînements pendant l’épopée russe.

Si son absence se confirme, plusieurs noms circulent pour le remplacer, notamment ceux du défenseur d’Everton Kurt Zouma (23 ans, 2 sélections) qui figurait dans la liste des suppléants pour le Mondial, ou de l’arrière de Manchester City Aymeric Laporte (24 ans), déjà convoqué mais jamais utilisé en Bleu.

Laporte entretient une relation compliquée avec Deschamps et les Bleus, en s’étonnant régulièrement de ne pas être appelé en équipe de France… Autre option, le défenseur des Espoirs Abdou Diallo, auteur d’un bon début de saison avec le Borussia Dortmund. Il pourrait d’ailleurs y avoir deux places à saisir puisque le Marseillais Adil Rami est également incertain pour ce rassemblement, victime d’une élongation à la cuisse droite.

Sur le côté gauche, l’incertitude plane autour du latéral Benjamin Mendy, blessé à un pied depuis mi-septembre. Derrière le titulaire Lucas Hernandez, Deschamps n’a pas un choix très important à ce poste et pourrait appeler un petit nouveau, à moins qu’il ne reconvoque Lucas Digne, pourtant snobé pendant la Coupe du monde.

Au milieu, le sélectionneur devra pallier la longue absence de Corentin Tolisso, indisponible plusieurs mois après sa rupture des ligaments croisés et sa déchirure du ménisque avec son club du Bayern Munich.

La carte Ndombélé ?

Pas sûr que “DD” en profite pour se réconcilier avec Adrien Rabiot. En vue de la Coupe du monde, le Parisien avait refusé le statut de suppléant en Bleu, en estimant que son absence dans la liste des 23 ne répondait à “aucune logique sportive”, le genre de contestation qui ne plaît guère au sélectionneur français.

“Je pense qu’il faut qu’il assume ce qu’il a fait, puisqu’il n’a pas souhaité être sur la liste des suppléants. Je pense qu’il faut peut-être attendre un peu” pour le rappeler en Bleu, a d’ailleurs relevé l’adjoint de Deschamps Guy Stéphan, interrogé récemment sur la chaîne L’Equipe.

Le milieu de Lyon, Tanguy Ndombélé (g), à la lutte avec le milieu de Caen, Saïf-Eddine Khaoui, lors d'un match de L1 au stade Michel d'Ornano, le 15 septembre 2018

(credit photo AFP/Archives) Le milieu de Lyon, Tanguy Ndombélé (g), à la lutte avec le milieu de Caen, Saïf-Eddine Khaoui, lors d’un match de L1 au stade Michel d’Ornano, le 15 septembre 2018

C’est donc plutôt le nom du Lyonnais et international Espoirs Tanguy Ndombélé (21 ans) qui revient dans la presse.

Malgré ces quelques blessés, la plupart des champions du monde en Russie devraient être présents pour ce second rassemblement depuis le Mondial, dont le gardien et capitaine Hugo Lloris, particulièrement attendu après un mois de septembre compliqué, entre blessure à une cuisse et condamnation pour conduite en état d’ivresse.

L’équipe de France est invaincue depuis le mois de mars et la défaite en match amical contre la Colombie (3-2). Le match contre l’Islande à Guingamp, le jeudi 11 octobre à 21h00, pourrait permettre à Didier Deschamps d’effectuer quelques tests. Les rencontres amicales sont en effet devenues une denrée rare depuis la mise en place de la Ligue des nations, cette nouvelle compétition qui rythme les saisons sans Euro ni Mondial.

Après l’Islande, la France aura un joli duel à gérer contre l’Allemagne, en Ligue des nations justement, le mardi 16 octobre à 21h00.

A l’aller, le choc n’avait guère tenu ses promesses avec un match de rentrée particulièrement terne à Munich. Les champions du monde s’étaient contentés d’un pâle 0-0, avant de se reprendre face aux Pays-Bas (2-1), en honorant comme il se doit la belle fête organisée au Stade de France pour célébrer la seconde étoile mondiale avec leur public.

Le 16 octobre, ils retrouveront l’enceinte de Saint-Denis et tenteront de défendre face à la Mannschaft leur première place dans le groupe 1.

Publié le jeudi 4 octobre 2018 à 10:11, modifications jeudi 4 octobre 2018 à 10:11

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !