Actualité

Belgique : Vaste coup de filet anti-terroriste après le signalement d’une attaque imminente

Des dizaines de perquisitions ont été menées en Belgique permettant l’arrestation de terroristes qui préparaient un attentat ce samedi, pendant le match Belgique-Irlande.

Douze individus ont été appréhendés dans la nuit de vendredi 17 à samedi 18 juin par la police belge. Ils sont soupçonnés de préparer une attaque terroriste.

Selon le parquet fédéral des arrestations et une série de perquisitions se sont déroulées à Bruxelles, mais également dans 16 autres municipalités de l’agglomération bruxelloise et en Flandre, dans le cadre d’un dossier de terrorisme qui nécessitait une “intervention immédiate”.

Les fouilles se sont “déroulées sans incident” et c’est “une écoute téléphonique concernant des attaques imminentes sur Bruxelles qui aurait déclenché l’opération”.

Cette opération policière, de grande ampleur, est survenue après l’annonce de nouvelles menaces sur le pays, ainsi que sur la France. L’anti-terrorisme belge avait affirmé détenir des informations qui annonçaient le départ de combattants de l’État islamique de la Syrie et qui tentaient de rejoindre l’Europe par groupe de deux pour y commettre des attentats.

Elles sont soupçonnées de faire partie d’une cellule qui avait la volonté et les moyens de commettre un attentat

A affirmé la RTBF, selon une source policière.

Vendredi 17 juin dans la soirée, l’Office central belge d’analyse de la menace (l’OCAM) avait invité tous les services concernés à rester sur leur garde et à redoubler de vigilance. Le Premier Ministre, Charles Michel, le ministre des Affaires Étrangères, Didier Reynders, ainsi que les ministres de l’Intérieur et de la Justice, Jan Jambon et Koen Geens, ainsi que toutes leurs familles avaient été placées sous haute protection.

Depuis trois jours, les services de renseignement ont accumulés beaucoup d’informations inquiétantes depuis trois jours. Jeudi déjà, une note qui n’aurait pas dû fuiter évoquait des combattants revenus de Syrie il y a une semaine et demie pour frapper à Bruxelles un fast-food, un commissariat, un hôpital et des ministres.

A indiqué la RTBF.

Des écoutes ciblées ont également révélé que des attentats étaient en préparation pendant le match Belgique-Irlande qui doit se jouer samedi 18 juin à 15h à Bordeaux.

Si ce sont 152 boxes de garage qui ont été perquisitionnés, aucune arme ni explosif n’ont été découverts pour l’instant.

En ce qui concerne les objets emportés et l’identité des personnes arrêtées, nous ne pouvons pas donner plus d’information à l’heure actuelle

A ajouté le parquet en expliquant que l’instruction se poursuivait.

Publié le samedi 18 juin 2016 à 14:58, modifications samedi 18 juin 2016 à 14:58

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !