Actualité

Bataclan : Les Eagles of Death Metal refoulés du concert hommage

“Il y a des choses qu’on ne pardonne pas”… C’est ce qu’a déclaré la direction du Bataclan après avoir annoncé que les membres des Eagles of Death Metal avaient été refoulés du concert hommage. Explications.

Ils n’étaient pas les bienvenus. Un an après avoir été la scène d’un drame effroyable qui a coûté la vie à 90 personnes, le Bataclan ouvrait à nouveau ses portes samedi 12 novembre. A cette occasion, Sting est monté sur scène, le temps d’un concert hommage… Un concert auquel les membres des Eagles of Death Metal n’ont pas pu assister.

Présents sur la scène du Bataclan lors des terribles attentats de Paris, les membres du groupe souhaitaient se recueillir avec les autres invités. Mais la direction en a décidé autrement. Jules Frutos, le directeur de la salle, a ainsi indiqué :

Ils sont venus, je les ai virés, il y a des choses qu’on ne pardonne pas.

En effet, quelques mois après les attentats du 13 novembre, au cours desquels 130 personnes ont trouvé la mort, Jesse Hughes, le leader des Eagles of Dearth Metal, a porté de lourdes accusations contre la sécurité du Bataclan. Il a ainsi déclaré dans une interview à Fox News :

Quand je suis entré dans les coulisses, je suis passé devant un gars qui était censé assurer la sécurité. Il ne m’a même pas regardé. Je suis immédiatement allé voir le promoteur et je lui ai demandé qui est ce type ? Je veux mettre un autre gars à sa place. Il m’a répondu : les quelques autres gars ne sont pas encore là. Et finalement j’ai découvert qu’environ six d’entre eux, et peut être plus, ne se sont jamais pointés. Ils avaient clairement une bonne raison de ne pas venir.

Des accusations qui avaient provoqué la colère de la direction du Bataclan qui avait alors répondu via communiqué :

Monsieur Jesse Hughes, membre du groupe Eagles of Death Metal a proféré de très graves accusations diffamatoires à l’encontre des équipes du Bataclan […] Tous les témoignages recueillis à ce jour démontrent le professionnalisme et le courage des équipes de sécurité présentes sur place le 13 novembre 2015. Des centaines de personnes ont vraisemblablement été sauvées grâce à leur intervention.

Depuis le chanteur a présenté ses excuses via un communiqué dans lequel il indiquait notamment “être en proie à des cauchemars incessants et essayer, en suivant une thérapie, de trouver un sens à cette tragédie et à cette folie”. Malheureusement, le mal était déjà fait…

Publié le dimanche 13 novembre 2016 à 9:30, modifications dimanche 13 novembre 2016 à 9:30

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !