Actualité

La banque BNP Paribas condamnée à 246 millions de dollars d’amende

BNP Paribas était une nouvelle fois dans le viseur des hautes instances bancaires américaines. Ainsi, lundi, la banque a écopé d’une amende de 246 millions de dollars. En cause : un supposé laxisme quant aux contrôles internes.

BNP Paribas et les États-Unis, ce n’est plus une grande histoire d’amour. Ainsi, en 2015, la banque se retrouvait condamnée à 8,9 milliards de dollars d’amende après avoir contourné des embargos imposés par les USA entre 2000 et 2010. Et il semblerait que l’histoire se répète…

Et pour cause, lundi, BNP Paribas a à nouveau écopé d’une amende. Le montant de celle-ci : 246 millions de dollars. La banque fédérale américaine a indiqué les raisons de celle-ci dans un communiqué :

Manque de supervision et de contrôles internes sur des opérateurs en devises qui achètent et vendent des dollars et d’autres devises pour les comptes de la banque ou de ses clients.

Et ce n’est pas le seul reproche fait par l’autorité de régulation américaine…

COMMUNICATION AVEC DES CONCURRENTS

En effet, dans son communiqué, la Fed précise son propos et tente d’expliquer l’origine de la condamnation. Ainsi peut-on lire :

BNP Paribas n’a pas détecté ni apporté de solutions au fait que ses traders usaient de salons de discussion électroniques pour discuter avec des opérateurs concurrents de leurs positions sur le marché des changes.

Il y a quelques mois, Jason Katz, un trader de BNP Paribas, avait été radié par la Fed. On lui reprochait notamment d’avoir manipulé le cours des devises. Une chose est sûre : les deux dernières condamnations en questions auront coûté très, très cher à la banque !

Publié le mercredi 19 juillet 2017 à 12:07, modifications mercredi 19 juillet 2017 à 11:36

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !