Actualité

Banque alimentaire : 48h de collecte pour préparer l’hiver

La Banque alimentaire organise sa récolte des produits de premières nécessités dans les supermarchés français.

C’est le rendez-vous annuel devant les magasins de grande distribution français, un mois avant Noël.

L’association caritative, La Banque alimentaire, est certes moins connue que les Restos du cœur, mais sa mission n’en demeure pas moins essentielle pour des milliers de personnes dans le besoin.

Reconnaissables à leurs gilets oranges et aux sacs plastique estampillés d’un « merci » qu’ils distribuent, les 4500 bénévoles de la Banque Alimentaire se sont installés les 25 et 26 novembre pour récolter de quoi passer l’hiver et les fêtes pour les plus démunis ou les bénéficiaires de l’aide d’associations locales.

C’est un temps fort pour l’ensemble des 130 000 bénévoles en gilet orange, qui participent à ces deux jours dans 9 000 points de collecte. En effet, en plus des 5 800 bénévoles des Banques alimentaires, de très nombreuses personnes se mobilisent dans les associations partenaires, mais aussi les supermarchés qui accueillent l’association.

La consigne est la même chaque année. Les produits à privilégier quand vous arpentez les rayons pour remplir votre sac solidaire ne doivent pas être périssables. Ce sont les conserves de légumes, poissons, du café ou du chocolat en poudre, des soupes, de l’huile et du sucre. Ce sont aussi des produits alimentaires pour bébés et les articles d’hygiène. Ces produits sont plus coûteux et donc plus rares dans les caisses de la Banque Alimentaire qui attendent les dons à la sortie des supermarchés.

Mais on peut aussi penser à ce qui fait plaisir. Par exemple, en remplissant le panier de confitures, de chocolats ou de biscuits.

Une aide pour 2 millions de personnes

Chaque année, ce sont environ 2 millions de personnes qui bénéficient de l’aide des banques alimentaires. Selon une étude émise par La Banque alimentaire, les profils de bénéficiaires sont pour 80 % des personnes sont sans emploi, qu’elles soient au chômage, retraités ou inactifs. 70 % sont des femmes et 34 % sont des familles monoparentales. Le revenu moyen par foyer de ces bénéficiaires et de 800 € par mois.

Depuis notre création en France, en 1984, la collecte annuelle a toujours été un moment important pour les Banques alimentaires. D’abord, parce qu’en deux jours, nous espérons collecter 12 500 millions de tonnes de denrées alimentaires non périssables, ce qui représente de quoi faire 25 millions de repas solidaires environ.

A expliqué Jacques Bailet, le président du réseau des Banques alimentaires.

Mais au delà de la collecte, c’est surtout le grand moment où les consommateurs peuvent faire preuve de solidarité concrète en partageant une partie de leurs courses.

Publié le samedi 26 novembre 2016 à 9:52, modifications samedi 26 novembre 2016 à 9:56

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !