Actualité

Aznavour: la disparition du “Sinatra français” pleurée à travers le monde

Les fans du monde entier, d’Hollywood Boulevard à Erevan, pleurent mardi la disparition à l’âge de 94 ans de Charles Aznavour, monument de la chanson française qui a séduit des générations entières, aujourd’hui désireuses de saluer sa mémoire et son talent.

Alors que les détails concernant ses funérailles ne sont pas encore connus, les hommages continuent d’affluer, de ses pairs comme d’anonymes, émus par celui qui a su trouver les mots comme personne pour parler du temps qui passe ou de l’homosexualité.

Outre-Atlantique, où on le qualifiait de “Sinatra français”, Liza Minelli a salué la mémoire d’un “mentor”, Barbra Streisand a présenté ses condoléances au “grand Charles” tandis que Lenny Kravitz a évoqué un “gentleman” de la chanson.

À Los Angeles, les fans sont venus se recueillir sur son étoile et déposer des fleurs dès lundi tandis qu’à Paris, la tour Eiffel s’est illuminée couleur or, en hommage à cette étoile de la chanson. Ses plus belles chansons ont également résonné sur le pont d’Iéna.

Sa disparition soudaine tant le chanteur fourmillait de projets (il devait se produire fin octobre à Bruxelles), faisait sans surprise la une de tous les journaux en France.

Même le quotidien sportif L’Équipe y est allé de son hommage en garnissant ses pages de titres qui sont autant de références aux chansons d’Aznavour, preuve que ses chansons ont transcendé les époques et les générations, à l’image d'”Emmenez-nous” ou “Formidable!”.

Enfant de la diaspora

Des centaines de personnes rendent hommage à Charles Aznavour sur la place qui porte son nom à Erevan, le 1er octobre 2018

(credit photo AFP) Des centaines de personnes rendent hommage à Charles Aznavour sur la place qui porte son nom à Erevan, le 1er octobre 2018

C’est en Arménie, la terre de ses parents, que l’émotion est particulièrement vive. Né Charles Varenagh Aznavourian à Paris en 1924, le chanteur était l’un des représentants les plus symboliques de la diaspora arménienne, avec lequel il a entretenu des liens étroits tout au long de sa vie, en particulier après le séisme de décembre 1988.

Il se rendait souvent à Erevan pour honorer la mémoire des victimes du génocide arménien, et nombre de ses compatriotes se souviennent de son interprétation d'”Ave Maria” devant le feu éternel, tenant avec difficulté le micro dans ses mains, les larmes aux yeux.

Aznavour, géant de la chanson française

(credit photo AFP) Aznavour, géant de la chanson française

Il devait y retourner dans quelques jours, avec le président Macron pour le sommet de la Francophonie mi-octobre.

Pour lui rendre hommage, un livre de condoléances sera mis à disposition à la mi-journée des Arméniens au centre Aznavour dans la capitale du pays, a annoncé la famille sur les réseaux sociaux. “Vous pouvez déposer des fleurs, des bougies, et laisser un message”.

Le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian, prévoit d’organiser “un jour de deuil national” le jour des funérailles, qui devraient probablement se dérouler en France, peut-être dans les Yvelines où Charles Aznavour avait fait construire un caveau.

Hommage national ?

En France, la question d’un hommage national se pose. L’ancien président François Hollande et des parlementaires vont dans ce sens, après l’hommage rendu en décembre dernier à un autre monument de la chanson française, Johnny Hallyday, qui avait réuni des centaines de milliers de personnes dans les rues de Paris.

La ministre de la Culture Françoise Nyssen a estimé que “la France doit lui rendre un grand hommage”, sans plus de précisions. La maire PS de Paris, Anne Hidalgo, veut de son côté proposer aux élus qu’un lieu de la capitale porte le nom de Charles Aznavour.

Le chanteur Charles Aznavour en concert à Bercy à Paris, le 13 décembre 2017

(credit photo AFP/Archives) Le chanteur Charles Aznavour en concert à Bercy à Paris, le 13 décembre 2017

Le chanteur s’est éteint lundi à son domicile des Alpilles, dans le sud-est de la France où il aimait tant se reposer. Une autopsie doit être pratiquée mardi matin à Nîmes pour déterminer les causes exactes de son décès.

Inépuisable, le chanteur aux plus de 70 ans de carrière avait repris la scène en septembre avec deux concerts au Japon. Ces derniers mois pourtant, il avait dû annuler quelques représentations. D’abord en avril à Saint-Pétersbourg, victime d’un tour de reins. Puis en mai, en raison d’une fracture de l’humérus gauche, après une chute.

Marié à trois reprises, Charles Aznavour laisse derrière lui sa femme Ulla, avec laquelle il a vécu plus de cinquante ans et cinq enfants.

Publié le mardi 2 octobre 2018 à 12:11, modifications mardi 2 octobre 2018 à 12:18

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !