Actualité

Audiard, McCartney et Basquiat, les moments forts de la rentrée culturelle

Le film américain de Jacques Audiard, le retour de Paul McCartney, le 350e anniversaire de l’Opéra de Paris, une exposition Basquiat et le nouveau roman de Jérôme Ferrari sont les événements culturels qui marqueront la rentrée.

Cinéma: Audiard en Amérique, Chazelle sur la lune

Pour son nouveau film, l’un des événements cinéma de la rentrée, le Français Jacques Audiard met le cap sur l’Amérique: son western, “Les Frères Sisters”, sortira le 19 septembre.

Omniprésent dans les festivals d’automne -Mostra de Venise, Toronto et Deauville -, il met en scène Joaquin Phoenix et John C. Reilly dans le rôle de deux frères tueurs à gages et Jake Gyllenhaal dans celui d’un détective.

Autre film très attendu, le nouvel opus du Franco-américain Damien Chazelle, multi-oscarisé pour le phénomène “La La Land”, fera l’ouverture de la Mostra de Venise fin août avant une sortie en France le 17 octobre. Avec à nouveau Ryan Gosling en tête d’affiche, “First man: le premier homme sur la lune” raconte plusieurs années de la vie de l’astronaute américain Neil Armstrong.

Musique: paroles d’anciens

Paul McCartney sera la grosse attraction musique de la rentrée, avec dans les bacs le 7 septembre “Egypt Station”, son 17e album solo. L’ex-Beatles devrait se produire à Paris cet hiver, vraisemblablement en décembre à l’U Arena de Nanterre (40.000 places).

Autre mastodonte, U2 jouera quatre soirs à l’AccorHotels Arena à Paris, déjà tous complets (8, 9, 12, 13 septembre).

La chanteuse Chris au festival du film de Deauville, le 8 septembre 2017

(credit photo AFP/Archives) La chanteuse Chris au festival du film de Deauville, le 8 septembre 2017

Côté français, le grand rendez-vous n’a pas encore de date officielle, mais novembre semble être le mois où sortira l’album posthume tant attendu de Johnny Hallyday, presque un an après sa mort. Du blues rock en perspective pour ce disque qui s’intitulerait “Made in rock’n’roll”.

En attendant, la fin de l’été sera animée par les femmes: Chris (ex Christine & The Queens), avec son deuxième album, “Chris”, le 21 septembre, et Jeanne Added avec “Mutate” le 14, assurément le disque de la rentrée.

Opéra, théâtre: un anniversaire et une renaissance

L’Opéra de Paris a 350 ans: la rentrée donnera le coup d’envoi de cet anniversaire marqué par le retour, après 82 ans d’absence, de l’opéra “Les Huguenots” de Giacomo Meyerbeer (à partir du 28 septembre) et une création mondiale, “Bérénice”, basée sur le classique de Racine (à partir du 29).

Toujours à Paris, un établissement emblématique renaît de ses cendres. La Scala-Paris, tour à tour le plus beau café-concert au XIXe siècle, un théâtre de boulevard et même un multiplexe pornographique, va rouvrir le 11 septembre. Avec pour ambition d’être le théâtre le plus moderne de Paris.

Enfin, la Comédie-Française accueille une star européenne de la mise en scène. L’Allemand Thomas Ostermeier va signer sa première production pour la maison de Molière, “La nuit des rois” de Shakespeare, à partir du 22 septembre.

Expositions: les géants Picasso et Basquiat

Exposition de

(credit photo AFP/Archives) Exposition de “Flesh and Spirit” par l’artiste américain Jean-Michel Basquiat avant une vente aux enchères à New York, le 4 mai 2018

Plus influent que jamais mais peu exposé, Jean-Michel Basquiat, dont on a célébré en août les 30 ans de la mort, fera l’événement à partir du 3 octobre à la Fondation Vuitton.

L’exposition – plus de 130 oeuvres – se concentre sur la période 1980-1988 du New-Yorkais, l’un des artistes les plus marquants du XXe siècle… et l’un des plus chers.

Auparavant, un autre grand nom illuminera la rentrée. A partir du 4 septembre, le musée Picasso s’interroge sur la notion de chef d’oeuvre chez ce géant de la peinture et réunit plusieurs pièces maîtresses, pour certaines présentées à Paris pour la première fois.

Enfin, l’univers coloré et poétique de Miro sera à l’honneur à partir du 3 octobre au Grand Palais.

Livres: l’avalanche de la rentrée

Parmi les écrivains attendus, plusieurs anciens lauréats du prix Goncourt dont Jérôme Ferrari qui publie “A son image” (Actes Sud).

Pas de rentrée littéraire sans Amélie Nothomb qui signe “Les prénoms épicènes” (Albin Michel).

La rentrée sera également l’occasion de retrouver Christophe Boltanski (“Le guetteur”, Stock), Boualem Sansal (“Le train d’Erlingen”, Gallimard) ou encore Christine Angot (“Un tournant de la vie”, Flammarion), Maylis de Kerangal (“Un monde à portée de main”, Verticales) et Alain Mabanckou (“Les cigognes sont immortelles”, Seuil).

Côté BD, c’est une Américaine, Emil Ferris, qui devrait marquer la rentrée avec la publication de l’exceptionnel “Moi, ce que j’aime, c’est les monstres” (Monsieur Toussaint Louverture). Autres événements: un Spirou signé Emile Bravo (“L’espoir malgré tout”, Dupuis) et la suite très attendue de “L’Arabe du futur” (Allary) de Riad Sattouf.

slb-nip-ram-jfg-aje/pr/ial/ao

Publié le dimanche 26 août 2018 à 9:10, modifications dimanche 26 août 2018 à 9:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !