Actualité

Attentats en Nouvelle-Zélande : En hommage aux victimes la Tour Eiffel sera éteinte ce vendredi

Ce vendredi 15 mars, un homme a ouvert le feu dans deux mosquées de Christchurch en Nouvelle Zélande faisant 49 victimes. En leur hommage, la Tour Eiffel sera éteinte ce vendredi soir.

Ce vendredi 15 mars, alors que c’est jour de prière, deux mosquées de la ville de Christchurch ont été prises pour cible par un ou plusieurs tireurs. Un premier bilan fait état de 49 morts et une vingtaine de blessés.

Une attaque terroriste planifiée

La Nouvelle-Zélande est sous le choc. Ce vendredi matin, jour de prière pour les musulmans, un homme muni d’un fusil automatique ouvre le feu de manière aléatoire à l’intérieur de la mosquée Al Noor, située dans le centre de Christchurch.

La première ministre Jacinda Ardern a décrit le massacre “comme une attaque terroriste (…) bien planifiée ». Elle a d’ailleurs qualifié la journée comme étant « l’une des plus sombres de l’histoire » du pays.

L’auteur présumé de la tuerie s’est filmé en train de tirer sur des fidèles. Identifié comme un extrémiste de droite australien, le principal suspect aurait mis en ligne un manifeste intitulé «Le Grand Remplacement». Il y dénonce, l’immigration, qu’il compare à une «invasion». Il explique également les raisons de son geste, exprimant le besoin de revanche suite aux attentats commis par des islamistes et pour décourager les futurs migrants.

La France rend hommage

Du côté de la France, les hommages se multiplient pour les victimes. Le président de la République Emmanuel Macron a tenu à adresser “toutes nos pensées pour les victimes”.

Anne Hidalgo, la maire de Paris a elle aussi fait part de ses condoléances “au peuple néo-zélandais, aux habitants de Christchurch et à la communauté musulmane” et a annoncé que la Tour Eiffel sera éteinte ce vendredi soir, en hommage aux victimes.

Pour l’heure, quatre personnes ont été interpellées, trois hommes et une femme. La police néo-zélandaise a annoncé par ailleurs avoir désamorcé des engins explosifs qui se trouvaient sur les véhicules des suspects. Le pays a relevé à «élevé» son niveau d’alerte à la sécurité.

Publié le vendredi 15 mars 2019 à 13:04, modifications vendredi 15 mars 2019 à 13:04

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct