Actualité

Attentats de Paris : Une des sœurs du djihadiste Fabien Clain arrêtée à son retour de Syrie

La sœur du terroriste français Fabien Clain, a été arrêtée ce mardi avec son mari et leurs enfants à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaule. La famille arrivait, sous escorte, de Turquie, où elle avait été interpellée après un séjour en Syrie.

Anne Clain, une des sœurs du djihadiste français Fabien Clain a été interpellée mardi 20 septembre à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, après avoir été expulsée de Turquie.

La femme, âgée de 41 ans, et son second mari, Mohammed Amri, de nationalité tunisienne, sont visés par un mandat d’arrêt international.

Elle a été placée en garde à vue au siège de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) dès sa descente d’avion ainsi que son fils de 16 ans et son époux. Leurs trois autres enfants qui les accompagnaient ont pour leur part fait l’objet d’une mesure de placement.

Selon les premiers éléments d’enquête, cette famille était partie en Syrie en août 2015 avec la volonté de se rendre « sur le théâtre des opérations ». Ils avaient été interpellés par les autorités turques en juillet 2016, à la frontière turco-syrienne, et placés alors en rétention en Turquie.

Ces arrestations ont eu lieu dans le cadre de l’enquête ouverte en 2015 sur le départ de Fabien Clain et d’autres djihadistes vers la zone irako-syrienne. De plus, le terroriste de 37 ans, est connu pour avoir enregistré le message sonore du groupe État islamique qui avait revendiqué les attentats parisiens du 13 novembre 2015. L’autre frère Clain, Jean-Michel, avait clairement été identifié comme le chanteur entendu dans l’enregistrement.

Les deux hommes sont considérés comme jouant des rôles d’importance au sein de l’Etat islamique. Les enquêteurs estiment qu’ils sont très certainement toujours en Syrie.

Converti à l’islam, Fabien Clain, qui a fréquenté les frères Abdelkader et Mohamed Merah dans la région toulousaine, a été condamné à 5 ans de prison ferme en 2009 dans le procès de la filière d’Artigat (du nom du chef-lieu dans l’Ariège, réputé pour avoir abrité une base djihadiste).

Publié le jeudi 22 septembre 2016 à 9:43, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !