Actualité

Attentats de Paris : Des jeunes de Molenbeek se recueillent devant le Bataclan

Six mois après les terribles attentats de Paris, une vingtaine de personnes du conseil de jeunesse de Molenbeek se sont recueillies ce samedi devant le Bataclan, déposant chacune une rose blanche devant la salle toujours encerclée de panneaux et grillages. Apportant leur soutien aux Parisiens, ce petit groupe de Molenbeekois vient également tenter de montrer une autre image de la ville dont ils sont originaires, une ville considérée comme le berceau du djihadisme européen.

Six mois après les attentats du 13 novembre, c’est pour lutter contre les amalgames que plusieurs jeunes de Molenbeek sont venus partager leur émotion devant le tristement célèbre Bataclan. Ce n’est plus un secret pour personne, ces attentats, qui ont à jamais marqué la France, ont en partie été commandités depuis la Belgique. Un fait avéré qui a terni l’image du pays dans lequel se cachait une grande majorité des terroristes de cette tragique attaque, incluant Salah Adbeslam arrêté en mars dernier, qui se servait de la ville de Molenbeek comme Q.G.

Âgés entre 18 et 25 ans, ces jeunes bruxellois avaient à cœur de partager leur peine et de redorer l’image de leur ville. RTL rapporte les dires de Brahim, l’homme à l’origine de ce voyage :

Je sentais que Molenbeek était mal vu par les médias, qu’on croyait que ça ne nous faisait rien qu’il y a eu des attentats à Paris. Nous on a voulu rendre hommage en venant comme ça à Paris, dire qu’on les soutient

Après ce recueillement, quelques-uns des jeunes brandissaient des pancartes « free-hugs » (câlins gratuits) et ont reçu un bon accueil, bien que certains homologues français semblent avoir été défavorables à leur présence comme l’explique Benjamin Samyn, journaliste pour RTL :

On l’a vu, certaines personnes étaient relativement agressives, un peu hostiles vis-à-vis d’eux, c’est une minorité de Parisiens évidemment.

Une faible opposition qui n’a pas empêché ces jeunes Belges de venir partager un message de paix et d’amour, laissant derrière eux une pancarte sur laquelle on pouvait lire : « Molenbeek avec notre amour ».

Publié le mardi 17 mai 2016 à 11:06, modifications mardi 17 mai 2016 à 10:41

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !