Actualité

Attentats de Bruxelles : L’aéroport Zaventem est opérationnel pour une réouverture

L’aéroport bruxellois, frappé la semaine dernière par un attentat, est opérationnel pour redémarrer son activité, mais de manière partielle. La date de reprise complète n’est pas encore fixée sachant que la police n’assurera pas ses fonctions tant que les conditions de sécurité ne seront pas garanties.

Dans un communiqué émis jeudi 30 mars, la société d’exploitation de l’aéroport de Zaventem, la Brussels Airport Company, indique avoir reçu l’accord des pompiers et de la Direction Générale du Transport aérien pour une reprise partielle des vols de passagers.

Alors que l’aéroport est complètement fermé depuis ce terrible mardi 22 mars, la compagnie n’a pour l’instant pas donné de date de reprise totale de l’activité.

En quelques jours, une infrastructure provisoire a été érigée pour permettre à l’aéroport d’accueillir 800 passagers par heure au départ de Brussels Airport, soit 2,5 millions de passagers au départ par an. Ceci représente environ 20% de la capacité normale de l’aéroport”

indique la Brussels Airport Company.

Dans l’attente de cette approbation, il a été décidé de ne pas organiser de vols passagers certainement jusqu’à vendredi inclus

conclut le communiqué.

Dans le même temps, les négociations entre la police de l’aéroport et les autorités en charge des mesures de sécurité sont rompues.

En effet, le point essentiel de revendication des syndicats policiers repose sur :

une garantie de contrôle systématique de tous les passagers et leurs bagages à l’entrée du hall des enregistrements. “C’est à prendre ou à laisser”

a indiqué le représentant des syndicats policiers.

Tant que ce point de crispation ne sera pas résolu, les forces de sécurité ne reprendront pas le travail et le redémarrage, même partiel, de l’aéroport ne sera pas possible.

Le Premier Ministre, Charles Michel, a lancé ce jeudi soir, un appel à la reprise des négociations pour une reprise rapide de l’activité à Zaventem :

J’ai demandé à la hiérarchie de la police de mener des pourparlers supplémentaires dans les heures à venir (…)D’un côté, nous devons rouvrir l’aéroport au plus tôt, c’est important pour notre situation économique et pour notre image à l’étranger. Mais d’un autre, en tant que Premier ministre, il m’importe aussi de disposer de garanties de sécurité suffisantes.

a-t-il déclaré sur la VRT

 

Publié le vendredi 1 avril 2016 à 9:15, modifications vendredi 1 avril 2016 à 9:20

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !