Actualité

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : Le récit bouleversant d’une Soeur présente au moment des faits

Présente à l’intérieur de l’église à l’instant où les deux terroristes ayant provoqué la mort du père Jacques Hamel sont entrés, Soeur Danielle se confie sur ce qu’elle a vu et ressenti dans l’antre du massacre. Un récit bouleversant.

Mardi 26 juillet, deux hommes se revendiquant de l’Etat islamique sont entrés dans une église, prenant en otage cinq personnes avant d’exécuter le père Jacques Hamel, âgé de 84 ans. Un nouvel acte de terreur survenu douze jours après l’attentat sanglant de Nice.

Présente au moment des faits, Soeur Danielle s’est confiée dans une interview accordée à France 2 sur ce qu’elle a ressenti pendant les premières secondes ayant suivi l’intrusion des deux assaillants dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray :

Moi, quand je les ai vus rentrer, je me suis dit « ça y est, c’est fini ! »

Abattus par la police, les deux djihadistes iront très loin dans la barbarie en égorgeant le prêtre, puis en blessant une autre personne toujours entre la vie et la mort à l’heure actuelle. Une scène insoutenable pour la Soeur Danielle, comme elle le confie non sans émotion :

Je ne pensais pas qu’ils allaient s’acharner sur Jacques. Il était encore en aube, il était au pied de l’autel, ils l’ont obligé à se mettre à genoux et puis à ne pas bouger. Quand on a vu le couteau, la main droite, j’ai dit “Bon, c’est sûr que là, y a quelque chose qui va se passer !”

Puis d’en dévoiler davantage sur le déroulement de l’attaque meurtrière :

Lui venait de célébrer sa messe et ils ont pris sa place pour parler en arabe mais là, moi je ne suis pas compétente (…) Ils ont pris la parole pour parler en arabe. Je sais pas ce qu’ils nous ont raconté” mais ils ont crié “Vous les Chrétiens vous nous supprimez”. Alors que s’attaquer à Jacques, c’est lâche…

Miraculeusement, Soeur Danielle finira par échapper aux terroristes en prenant la fuite :

Et puis j’ai appelé la première voiture, le gars il avait son portable et il a appelé la police tout de suite.

Autre élément important révélé par la Sœur lors d’un autre entretien accordé à RMC : les meurtriers se seraient enregistrés au moment de leur acte barbare :

C’était enregistré, ils se sont enregistrés.

Très affectée par les scènes atroces endurées dans le lieu Saint, Soeur Danielle évoque ensuite le père Jacques Hamel, pour qui elle ne tarit pas d’éloges :

C’était un prêtre extraordinaire”. C’est tout ce que je peux dire (…) Il est grand, le Père Jacques !

Publié le mercredi 27 juillet 2016 à 8:52, modifications mercredi 27 juillet 2016 à 8:46

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !