Actualité

Attentat de Nice : Manuel Valls affirme que « La France ne cédera pas au terrorisme »

Après le terrible attentat perpétré à Nice hier soir pendant la célébration du 14 juillet, François Hollande a tenu une réunion de crise avec Manuel Valls au sein de l’Élysée. Ce matin, le premier Ministre s’exprime enfin face aux caméras.

La France a encore été la triste cible d’un attentat qui s’est cette fois-ci déroulé dans la ville de Nice. Un camion a fait de nombreuses victimes en dévalant sur la Promenade des Anglais où la population était rassemblée pour assister au traditionnel feu d’artifice. Ce matin, quittant un instant la réunion de crise, le premier ministre Manuel Valls s’est exprimé dans la cour du palais de l’Élysée.

Commençant par envoyer ses pensées aux victimes et à leurs proches ainsi qu’à la ville de Nice, Manuel Valls déclare que l’urgence première est l’accueil des familles et la restitution des dépouilles de leurs proches.

Le premier ministre en vient naturellement à parler de la menace terroriste à laquelle le pays doit faire face :

Le terrorisme est une menace qui pèse lourdement sur la France et qui pèsera encore longtemps […] Nous faisons face à une guerre que le terrorisme nous livre. Le but des terroristes est d’installer la peur et la panique, mais la France est un grand pays et une grande démocratie qui ne se laissera pas déstabiliser.

Manuel Valls nous révèle les mesures mises en place suite à ce tragique attentat.

La cellule interministérielle de crise a été activée tout comme celle de l’aide aux victimes, le département des Alpes maritimes a été placé au niveau alerte attentat du plan Vigipirate, la section anti-terroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête.

Le politicien en profite pour rappeler les mesures prises cette nuit par François Hollande, nous confirmant :

Le maintien au niveau maximum de l’opération Sentinelle ainsi qu’au recours à la réserve opérationnelle de premier niveau de la gendarmerie nationale. Les effectifs supplémentaires ainsi mobilisés permettront de maintenir dans la durée un niveau de vigilance et de protection élevé.

Il nous informe également que le projet de loi pour la prolongation de l’état d’urgence pour trois mois supplémentaires sera présenté mardi en conseil des ministres, avant qu’il ne s’adresse directement aux français :

Nous voulons dire aux français et avec beaucoup de force, nous ne céderons pas, la France ne cédera pas à la menace terroriste. Nous avons changé d’époque et la France va devoir vivre avec le terrorisme et nous devons faire bloc comme l’affirme le Président de la République. Nous devons être solidaire, faire preuve de sang-froid collectivement. La France a été frappée une nouvelle fois dans sa chair, un 14 juillet, jour de notre fête nationale. On a voulu atteindre l’unité de la nation française, alors la seule réponse digne et responsable de la France sera celle qui restera fidèle à l’esprit du 14 juillet, c’est-à-dire celui d’une France unie et rassemblée autour de ses valeurs.

Manuel Valls informe la presse que les 16, 17 et 18 juillet, un deuil national a été déclaré par le président de la République en hommage aux victimes et les drapeaux seront mis en berne sur les édifices publics.

Il quitte alors les journalistes en leur affirmant que de plus amples informations seront données au cours de la journée.

Publié le vendredi 15 juillet 2016 à 11:45, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !