Actualité

Attentat de Nice : Etat d’urgence prolongée et mobilisation de la réserve opérationnelle

Le Président de la République a annoncé une série de mesures pour renforcer la sécurité sur l’ensemble du territoire après l’attentat qui a fait au moins 84 morts à Nice.

François Hollande a annoncé dans la nuit du 14 au 15 juillet, la prolongation de l’état d’urgence de trois mois supplémentaire.

J’ai décidé que l’état d’urgence, qui devait prendre fin le 26 juillet, sera prolongé de trois mois. Un projet de loi sera soumis au Parlement d’ici la semaine prochaine.

A déclaré le chef de l’Etat lors d’une allocution télévisée depuis le salon Napoléon III du Palais de l’Elysée.

Lors de son interview du 14 juillet le Président de la République avait confirmé son intention de ne pas prolonger l’état d’urgence au delà du 26 juillet.

Prolonger l’état d’urgence n’a aucun sens car la loi existante donne des garanties contre le terrorisme avec efficacité.

Avait affirmé François Hollande.

Ces déclarations sont en partie vraies puisque les enquêtes des députés ont confirmé que l’état d’urgence avait un effet limité. Cependant, compte tenu des derniers évènements, la prolongation du dispositif est indispensable.

Décrété par le chef de l’Etat après les attentats parisiens du 13 novembre, le régime d’exception avait été renouvelé deux fois, en février et mai. Celle du 19 mai avait été réduite à deux mois pour assurer la sécurité de l’Euro 2016 de football et du Tour de France de cyclisme.

Ainsi, en vacances depuis quelques jours, les députés vont devoir regagner l’Assemblée Nationale pour voter le projet de loi, la semaine prochaine.

Dans le même temps, François Hollande a annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi qu’il allait mobiliser la réserve opérationnelle pour soulager les effectifs de policiers et de gendarmes.

Il est clair que nous devons tout faire pour que nous puissions lutter contre le fléau du terrorisme. Rien ne nous fera céder dans notre volonté de lutter contre le terrorisme et nous allons encore renforcer nos actions, en Syrie comme en Irak»

A scandé le Président de la République.

J’ai également décidé de faire appel à la réserve opérationnelle, c’est-à-dire à tous ceux qui à un moment ont été sous les drapeaux ou dans les effectifs de la gendarmerie pour venir soulager les effectifs de policiers et de gendarmes.

A-t-il ajouté.

Ainsi, la réserve opérationnelle ou encore appelée réserve militaire, est composée de l’ensemble du personnel qui en cas de nécessité est appelé à intégrer les forces armées.

Cette réserve est composée de volontaires qui sont des citoyens français issus de la société civile avec ou sans expérience miliaire, mais également d’anciens militaires retirés de l’armée. Ces hommes et femmes, âgées d’au moins 17 ans, s’engagent à servir dans la réserve en signant un contrat d’une durée de 1 à 5 ans. Ils reçoivent une formation et un entraînement spécifique pour être en mesure d’apporter un renfort temporaire en cas de besoin.

Au 31 décembre 2014, la réserve opérationnelle était composée de 54 860 personnes, gendarmerie incluse.

Le 10 mars dernier, Jean-Yves Le Drian avait annoncé que le budget alloué à la réserve opérationnelle serait doublé d’ici 2018.

Publié le vendredi 15 juillet 2016 à 10:59, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires