Actualité

Attentat de Nice : Dix mois de prison pour un vendeur d’objets trouvés sur les lieux du massacre

Un homme a été condamné à 10 mois de prison par le tribunal correctionnel de Nice pour la mise en vente sur internet d’objets trouvés sur la Promenade des Anglais après l’attentat du 14 juillet.

Si la France pleure encore ses morts suite à l’attaque de Nice, d’autres préfèrent se faire de l’argent sur leurs dos. Un niçois de 39 ans a été repéré par la cellule de cybercriminalité de la police judiciaire. Cet homme peu scrupuleux revendait sur le “Bon Coin” des objets trouvés sur la Promenade des Anglais.

Interpellé lundi soir et placé en garde à vue, le revendeur avait à son domicile plusieurs bracelets, bagues, lunettes et drapeaux. Des objets que le suspect a qualifiés de « récupération ».

Ayant laissé son numéro de téléphone sur l’annonce mise en ligne et intitulée : « Objets du massacre du 14 juillet, prix à débattre », l’individu a facilement été retrouvé. Trois photos ont été mises en ligne, celle d’une bague, d’une paire de lunettes et d’un drapeau. Il proposait d’envoyer d’autres clichés aux plus intéressés. En dehors de l’escroquerie à laquelle il s’adonnait sur le net, le niçois était également en possession de stupéfiants puisqu’il avait deux plants de cannabis à son domicile.

Le tribunal correctionnel de Nice a condamné mercredi dans la soirée le délinquant handicapé à la suite d’un accident de deux-roues, à dix mois d’emprisonnement avec mandat de dépôt et confiscation des scellés.

Bien qu’il se soit défendu en affirmant à qui voulait l’entendre que les objets en question appartenaient à sa famille, cela n’a pas empêché son casier judiciaire vierge de se remplir.

Publié le jeudi 21 juillet 2016 à 11:14, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !