Actualité

Attentat de Barcelone : Le conducteur de la fourgonnette abattu par la police

La police catalane a annoncé lundi avoir abattu l’auteur présumé de l’attentat de Barcelone, à 50 km à l’ouest. L’individu semblait porter une ceinture d’explosifs.

STORY - Episode 8/12

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)
Tout lire : Attentat Espagne

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

La police espagnole connaît désormais avec certitude le nom de l’auteur de l’attentat de Barcelone.

En effet, quatre jours après le double attentat perpétré en Catalogne, les autorités espagnoles annoncent avoir identifié l’individu qui conduisait la camionnette ayant tué 13 passants sur La Rambla de Barcelone, le 17 août.

Le responsable de l’Intérieur de Catalogne, Joaquim Forn, a ainsi déclaré sur Radio Cataluna :

Tout porte à croire que Younès Abouyaaqoub était au volant de la camionnette.

Ce nom avait déjà filtré dans la presse espagnole. Les enquêteurs avaient déjà orienté leurs recherches dans ce sens. Or, selon la police catalane, l’homme, âgé de 22 ans et originaire du Maroc, était en fuite et activement recherché.

Il a été abattu, lundi 21 août, dans la commune de Subirats, située à l’ouest de Barcelone. Il portait ce qui semblait être une ceinture d’explosifs.

La zone bouclée par la police

D’après l’AFP, l’opération a eu lieu sur une route parsemée de virages entre les vignes, tandis qu’un hélicoptère survolait peu avant 18h la zone bouclée par la police.

Younès Abouyaaqoub est dangereux et pourrait être armé.

Avait prévenu plus tôt la police catalane, qui a diffusé sur les réseaux sociaux quatre photos du Marocain de 22 ans d’environ 1,80m et qui pourrait porter « une barbe de trois ou quatre jours ».

Il faisait l’objet d’un avis de recherche largement diffusé en Espagne et dans le reste de l’Europe.

Lorsqu’il a été abattu, l’homme portait ce qui « semble être une ceinture d’explosifs », a expliqué la police catalane sur son compte Twitter.

La ceinture a été retirée par les démineurs qui n’ont pas, à ce stade, annoncé si elle était réelle ou factice.

Huit membres de la cellule tués, quatre interpellés

Le bilan des attaques de Barcelone et de la station balnéaire catalane de Cambrils est monté à 15 morts.

En effet, les enquêteurs ont établi que Younès Abouyaaqoub avait poignardé un automobiliste espagnol pour s’emparer de sa voiture.

Ainsi, après avoir abandonné la camionnette sur la Rambla, il s’est enfui à pied. Après un parcours de quelque six kilomètres, il est arrivé sur un parking abordant un conducteur.

Il l’a poignardé. L’a placé sur le siège arrière. Et a tenté de sortir de Barcelone.

A détaillé le chef de la police catalane, le major Josep Lluis Trapero. Sur les onze autres membres de la cellule, sept ont trouvé la mort et quatre ont été arrêtés par les forces de l’ordre.

Ils seront traduits devant la haute cour de justice de Madrid, compétente pour les affaires de terrorisme.

Publié le mardi 22 août 2017 à 9:39, modifications mardi 22 août 2017 à 9:39

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !