Actualité

Attaque d’Orly : L’homme abattu était recherché par la police judiciaire

Attaque d'Orly

L’homme abattu samedi matin par les forces de sécurité à l’aéroport d’Orly était notamment recherché par la police judiciaire.

Un homme de 39 ans a été abattu samedi matin par les forces de sécurité à l’aéroport d’Orly, après avoir tenté de voler une arme à un militaire.

Fiché J au Fichier des personnes recherchées

L’homme, connu des services de police et de renseignement, a été abattu par un autre militaire, a déclaré le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux, qui s’est rendu sur place avec son homologue de la Défense Jean-Yves Le Drian.

Il est fiché J au Fichier des personnes recherchées (FPR), c’est-à-dire qu’il était recherché par la police judiciaire. Son casier judiciaire comporte « neuf mentions » pour des faits de droit commun dont des vols à main armée et du trafic de stupéfiants. Détecté comme radicalisé, il avait fait l’objet, en 2015, d’une perquisition administrative qui n’avait rien donné, a précisé une source policière.

Le père et le frère en garde à vue

Le père et le frère de l’assaillant ont été placés en garde à vue, quelques heures après les faits. Il s’agit là d’une procédure classique afin de vérifier l’environnement de l’attaquant.

Le parquet antiterroriste s’est saisi de l’enquête. Les trois militaires de l’opération Sentinelle visés par l’assaillant, et qui se trouvaient en état de choc, ont été pris en charge par les secours.

Un lien avec les tirs à Garges-lès-Gonesse

Selon BFMTV, la police a rapidement retracé le parcours de l’assaillant. Les enquêteurs ont établi un lien avec les tirs d’un homme contre des policiers lors d’un contrôle routier une heure et demie plus tôt à Garges-lès-Gonesse, opéré par la circonscription de Stains (Seine-Saint-Denis).

Vers 6h55, cet homme a légèrement blessé à la tête un policier avec un pistolet à grenailles. Puis, il a pris la fuite. Dans les minutes qui ont précédé l’attaque à Orly, il avait été repéré à Vitry sur-Seine pour un carjacking. Il avait également fait irruption dans un bar en proférant des menaces.

Aéroport fermé et évacué

Les deux terminaux de l’aéroport d’Orly ont été fermés et évacués. Aucun explosif n’a été retrouvé sur place. Il n’y a pas de blessés. Des cellules de crise ont été mises en place pour accueillir les voyageurs, à Orly mais aussi à Roissy-Charles-de-Gaulle. Le ministère de l’Intérieur a recommandé sur Twitter de ne pas se rendre à l’aéroport.

Publié le samedi 18 mars 2017 à 13:52, modifications samedi 18 mars 2017 à 13:52

Vous aimerez aussi

-->

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Vers le top