Actualité

Attaque de Trèbes : Une vegan jugée pour apologie du terrorisme pour avoir ironisé sur la mort de Christian Medves, le boucher du Super U

Une internaute est visée par une enquête pour « apologie du terrorisme ». Elle s’était réjouie sur Facebook de la mort de Christian Medves, le chef boucher du Super U de Trèbes. 

Après les tweets polémiques de Stéphane Poussier, l’ancien candidat de la France insoumise, une nouvelle publication liée à l’attaque de Trèbes suscite l’indignation. En effet, une femme qui se dit vegan a publié sur Facebook un message qui se réjouissait de la mort de Christian Medves, le boucher du Super U tué par le djihadiste Radouane Lakdim.

Agé de 50 ans, Christian Medves était le chef boucher du supermarché du Super U de Trèbes. Marié et père de deux filles, il était également grand-père d’une petite-fille d’un an. Il sera inhumé ce jeudi dans la région de Carcassonne aves les autres victimes de l’attentat djihadiste.

Une publication rapidement effacée

Ainsi, une enquête pour apologie du terrorisme a été ouverte mercredi 28 mars par le parquet de Saint-Gaudens, en Haute-Garonne, après la publication du message de cette militante de la cause animale :

Si le post a rapidement été effacé de Facebook, la publication a néanmoins été repérée par les services de l’État, a expliqué BFM TV.

Ce message a été très rapidement repéré par les services de l’État et a été aussitôt retiré.

A indiqué Karline Bouisset.

Le site d’information s’est également fait l’écho de l’indignation de la Confédération française de la boucherie, boucherie-charcuterie, traiteurs (CFBCT). Ainsi, par la voie d’un communiqué de presse, l’organisation professionnelle a condamné « les ignobles propos tenus » sur Facebook par cette militante vegan sur l’assassinat de Christian Medves. Et « appelle à la retenue et au recueillement ». Par ailleurs, elle a indiqué qu’une plainte avait été déposée mardi.

C’est tout simplement honteux. Je crois que la profession toute entière est complètement atterrée par ce genre de propos.

S’est offusqué son président Jean-François Guihard auprès de BFMTV.

En outre, la procureure de Foix, Karline Bouisset, a ouvert une enquête pour apologie du terrorisme. Un dossier dont elle s’est dessaisie au profit du parquet de Saint-Gaudens. En effet, la militante est domiciliée en Haute-Garonne.

La Dépêche a révélé que dans une réponse envoyée à un internaute, la militante avait annoncé qu’elle comptait faire appel à l’association de défense des droits des animaux L214. Pourtant, l’association contacté par le journal local a précisé qu’elle « désolidarisait totalement » des propos tenus par cette militante.

Publié le jeudi 29 mars 2018 à 13:31, modifications jeudi 29 mars 2018 à 11:44

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !