Actualité

Attaque à Berlin : La sécurité des marchés de Noël renforcée en France

Après le terrible drame survenu en Allemagne dans la soirée du lundi 19 décembre, les autorités françaises viennent de prendre un certain nombre de mesures. Le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux a annoncé que la sécurité des marchés de Noël avait été immédiatement renforcée en France après l’attentat commis lundi soir à Berlin.

Menace terroriste sur les marchés de Noël

L’attentat de lundi 19 décembre qui visait un marché de Noël a été commis à Berlin sur la place Breitscheidplatz, près de la célèbre avenue de Kurfuerstendamm. Le drame terrifiant a fait 12 morts et 48 blessés.

En France, le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux a publié un communiqué après cette attaque effroyable d’un camion-bélier. Il a évoqué la situation dans notre pays et les dispositifs de sécurité qui concernent les sites visés lors de l’attaque en Allemagne, les marchés de Noël. Un très grand nombre de ces marchés sont ouverts à l’occasion des fêtes de fin d’année. Un terrible projet d’attentat qui visait le marché de Noël de Strasbourg avait d’ailleurs déjà été déjoué dans les années 2000.

Le message du ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux aux Français et aux Allemands

Bruno Le Roux a donc tenu à rassurer les Français à travers la publication d’un communiqué :

La sécurisation des marchés de Noël a été immédiatement renforcée. […] Dans ces circonstances, Bruno Le Roux a appelé l’ensemble des forces de l’ordre à maintenir une vigilance maximale et à conserver (leur) détermination face à la barbarie.

Le ministre de l’Intérieur français Bruno Le Roux a également souhaité apporter :

Son entier soutien aux autorités allemandes et aux personnes touchées par cet acte criminel.

Bruno Le Roux a rappelé l’importance de l’unité du couple franco-allemand dans cette lutte et cet engagement mutuel face à la menace terroriste :

La coopération franco-allemande dans la lutte antiterroriste […] continuera sans relâche pour que les démocraties gagnent le combat contre ceux qui veulent atteindre nos valeurs et notre liberté.

Des similitudes troublantes avec l’attentat de Nice

L’attaque en Allemagne rappelle tristement l’attentat de l’été dernier à Nice à l’occasion du feu d’artifice du 14 juillet. L’usage détourné d’un camion lancé à vive allure sur une foule désemparée a bouleversé l’opinion publique en France. De nombreuses mesures de sécurité et des décisions importantes avaient été prises à la suite de cette tragédie par des élus et responsables politiques en France. De nombreux concerts, des feux d’artifice avaient ainsi été annulés. Une présence policière et militaire accrue avait été constatée dans les artères principales des grandes villes. Des plots en béton avaient été installés afin de prévenir d’éventuelles attaques répétant le même mode opératoire que lors de l’attentat de Nice. 86 personnes ont perdu la vie dans cette attaque menée sur la Promenade des Anglais.

Sécurité renforcée sur les marchés de Noël et dans les grandes villes européennes

La sécurité dans tous les marchés de Noël en France vient donc d’être renforcée. Celui situé aux Champs-Elysées et qui accueille un grand nombre de touristes étrangers est particulièrement sous surveillance. Le risque zéro est de plus en plus difficile à préserver pour les gouvernements européens. Les forces de police et de sécurité de chaque pays s’emploient sur le terrain pour dissuader et prévenir une éventuelle nouvelle attaque. La multiplicité, la diversité des cibles et la variété des modes opératoires utilisés lors des attaques rend le travail des enquêteurs de plus en plus difficile.

Les avancées de l’enquête en Allemagne

L’enquête se poursuit activement en Allemagne. L’attaque n’a pas encore été revendiquée. Six victimes seraient de nationalité allemande. La personne retrouvée morte dans le camion serait bien le conducteur polonais porté disparu depuis lundi après-midi. Son véhicule aurait été détourné par l’auteur de cette attaque du marché de Noël. D’après des informations communiquées par la rédaction du Figaro, le patron du chauffeur aurait reconnu le corps de son employé. Les policiers lui auraient présenté une photographie de l’homme retrouvé inanimé dans la cabine du camion. D’après les informations de son employeur, le chauffeur portait des traces de coups au visage. Il aurait subi des blessures par arme blanche et par arme à feu.

Les autorités allemandes évoquent même la possibilité que le suspect pakistanais arrêté ne soit pas l’auteur du massacre. Le criminel pourrait être toujours dans la nature selon des informations communiquées par les autorités allemandes. Ces indications relayées par plusieurs médias français laissent donc craindre le pire à l’approche des festivités de Noël.

Publié le mercredi 21 décembre 2016 à 8:59, modifications mercredi 21 décembre 2016 à 8:20

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !