Actualité

Ariège : Un gendarme tué au cours d’un contrôle de routine

Un gendarme a été renversé par un automobiliste lors d’un contrôle routier. L’homme est connu des services de police, notamment pour viol sur mineur.

Selon Lisa Bergereau, la procureure de la République, un gendarme de 55 ans, a été percuté samedi 26 novembre vers 23h15 entre les communes d’Ussat et Tarascon-sur-Ariège (dans l’Ariège) par un automobiliste qui l’a renversé lors d’un contrôle routier.

Les faits se sont produits lorsqu’une patrouille de deux gendarmes qui rentrait d’intervention à constater le comportement suspect d’un véhicule et a donc tenté d’intercepter son conducteur. Les deux policiers, un major de 55 ans et un gendarme de 48 ans, ont suivi le véhicule, qui a fait demi-tour, se retrouvant face à la voiture des gendarmes.

Christian Rusig est alors sorti du véhicule, mais le tueur a «  délibérément foncé sur les gendarmes, a percuté le major qui est tombé à terre », a déclaré le général Bernard Clouzot, le commandant de la région.

L’homme, un délinquant déjà connu des services de police, a été immédiatement arrêté et placé en garde à vue.

L’automobiliste a lui été interpellé immédiatement par son collègue, qui l’a mis en joue avec son arme de service mais sans en faire usage.

A souligné Lisa Bergereau.

Le major, marié et père de deux enfants de 23 et 25 ans, grièvement blessé a été héliporté à l’hôpital Purpan de Toulouse où il est décédé à 5h dimanche ce dimanche 27 novembre.

Selon une information Europe 1, le tueur d’une trentaine d’années a déjà un casier chargé pour viol sur mineur, incendies sur plusieurs véhicules et cambriolages multiples. Interdit de séjour en Ariège, il circulait sans permis de conduire.

Une information judiciaire a été confiée à la section de recherche de Toulouse pour homicide volontaire.

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a fait part dans un communiqué de « sa très grande tristesse»:

Cet acte odieux rappelle que chaque jour, les gendarmes, comme les policiers, exposent leur vie pour protéger celle des autres. Ils méritent à cet égard le respect et la gratitude de tous nos concitoyens.

Publié le dimanche 27 novembre 2016 à 13:59, modifications dimanche 27 novembre 2016 à 13:59

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !