Actualité

Anonymous déclare une guerre « totale » à l’encontre de Donald Trump

Des internautes se revendiquant d’Anonymous ont annoncé le lancement d’une campagne anti-Donald Trump.

Cher Donald Trump, nous vous observons depuis longtemps et ce que nous constatons est profondément troublant. Votre campagne incohérente et haineuse a non seulement choqué les Etats-Unis d’Amérique, mais vous avez dégoûté la planète entière du haut de votre cupidité, de vos actions et vos idées épouvantables.

Avec ce message, le mouvement de cyberactivistes Anonymous promet de « démanteler » la campagne du milliardaire américain en piratant ses sites et en divulguant des informations personnelles à son sujet.

Nous voulons que vous nous aidiez à faire tomber ses sites internet, à fouiller et à publier des informations que Trump ne veut pas rendre public.

Nommée #OpTrump, (assaut contre Donald Trump) l’attaque sera mise en œuvre le 1er avril et affiche déjà un plan précis. Il s’agit notamment de recruter des alliés pour participer à l’attaque et mettre à mal la communication du candidat aux primaires républicaines américaines en fermant ses sites comme trumpchicago.com, trump.com, ou donaldjtrump.com, à travers une attaque collective par déni de service.

La vidéo, publiée sur la chaîne YouTube Anonymous246135 reprend les codes classiques du groupe : musique angoissante, voix déformée et masque de Guy Fawkes.

Anonymous a listé les sites liés à Donald Trump sur Ghostbin ainsi que des données privées censées lui appartenir, telles que son numéro de sécurité sociale, son numéro de téléphone ou encore son adresse. Le groupe de hackers avait déjà pris pour cible Donald Trump en décembre après ses propos sur les musulmans des Etats-Unis demandant à leur encontre une interdiction complète du territoire. Ces déclarations avaient valu à l’homme d’affaires la divulgation des contenus de sa messagerie vocale ainsi que la fermeture de quelques sites. Cette action avait été accompagnée du message :

Donald Trump : réfléchir à deux fois avant de parler de quoi que ce soit. Vous avez été prévenu.

Comme à son habitude, Donald Trump devrait rapidement répliquer.

Publié le jeudi 17 mars 2016 à 9:26, modifications jeudi 17 mars 2016 à 8:52

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !