Actualité

Alerte: Risque sur la pose des ongles artificiels.

La pose de faux ongles connait un succès exponentiel ! oui mais ce n’est pas sans danger…

Fétichiste des mains de femmes ou pas, vous avez du constater comme moi que la tendance actuelle chez les jeunes femmes est d’arborer de faux ongles “parfaitement” artificiels. Et oui, la valeur d’une jolie main manucurée se mesurant aujourd’hui à l’étendue de ses auréoles colorées sur des ongles rallongées. Fini l’ongle cassé sur du vernis rouge à maman, place à l’imagination.

Mais Voilà, l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé alerte dans un de ses communiqués, sur les risques encourues lors de la pose ou de la dépose de faux ongles :

Les produits et les techniques utilisés pour poser ou déposer des ongles artificiels ne sont pas sans risque pour les ongles naturels ni pour les tissus autour des ongles. ANSM

Tout d’abord quelles sont ces techniques utilisées et surtout quels sont les risques et les contre-indications liés à cette pratique esthétique de plus en plus à la mode ?

Il y a deux principales techniques (mais pas seulement) pour la pose de faux ongles.

La première utilise de la résine auto-durcisseuse « ongles sculptés »
La seconde du gel durcissant sous ultra-violet, permettant ainsi de rallonger l’ongle naturel.

Dans son communiqué, l’ANSM énumère sur une liste plusieurs risques.
L’agence explique qu’à terme, l’ongle naturel peut se fragiliser. Pire, le “décollement” de l’ongle naturel est à parier si la pratique est exagérée. Mais le conte de fée d’avoir les plus jolis ongles de la “récré” risque de tourner à l’épouvante en voyant se pointer en lieu et place, “dame mycose“. Pour le coup si vous aimez le football, vous serez parés des couleurs “jaune et verte” de la “seleçao” brésilienne !

Voici un exemple si la pose est mal réalisée, si celle-ci est faite à la limite de l’ongle naturel ou des cuticules. Les premiers signes d’une inflammations locales apparaîtront et annonceront les prémices d’une chute de l’ongle ce qui entraînera une sensibilité anormale de la peau au bout des doigts.

Sans oublier que pour retirer l’ongle artificiel, les ongles sont immergés soit dans un solvant, le plus souvent de l’acétone, soit sont limés en cas d’utilisation d’un gel. De quoi rester perplexe mesdames sur les bienfaits de ces produits chimiques sur votre santé. Quand on sait le fort pouvoir irritant de l’acétone et qu’une exposition régulière à ce produit entraînera tôt ou tard une peau sèche, rougeâtre et gercée (dermatite).

Pour terminer l’ANSM contre indique fortement la pose des ongles artificiels pour les jeunes femmes de moins de 16 ans (immaturité de l’ongle seulement).
Faire une “pause” d’un mois entre deux poses est fortement conseillée.

Où il y a la raison, peu de mots sont nécessaires. Etre belle oui mais..

Publié le samedi 20 août 2016 à 12:41, modifications samedi 20 août 2016 à 11:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !