Actualité

Affaire Théo : les blocages et la mobilisation se poursuivent dans les lycées

Une dizaine d’établissements scolaires étaient bloqués ce mardi 28 février à Paris et en banlieue dans le cadre du mouvement de protestation face aux violences policières et en soutien au jeune Théo. La mobilisation ne faiblit pas après plusieurs semaines de manifestations et des blocages similaires ces dernières semaines.

STORY - Episode 4/8

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)
Tout lire : Affaire Théo

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Le mouvement de protestation des lycéens dans l’affaire Théo contre les violences policières s’est prolongé ce mardi 28 février. Près d’une dizaine d’établissement scolaires étaient donc paralysés. L’accès à l’entrée des lycées était bloqué dans la plupart des cas. Des poubelles et des barrières de sécurité ont été notamment disposées et empilées devant les portes principales des établissements rendant ainsi tout accès impossible. Des feux de poubelles ont également été allumés. La plupart des jeunes ont ainsi répondu à l’appel à la mobilisation de mouvements antifascistes. Le point d’orgue de cette journée de mobilisation a été le rassemblement cours de Vincennes à 11h.

Blocages en solidarité avec Théo et contre les violences policières : de rares incidents ce mardi

Ces blocages et cette occupation des lycées ont été émaillés d’actes violents et de quelques dérapages. La proviseure du lycée Jules Ferry, dans le 9ème arrondissement de la capitale, aurait notamment été légèrement blessée par un projectile.

Le ministère de l’Education nationale, par l’intermédiaire de la ministre Najat Vallaud-Belkacem, a tenu à réagir suite à cet incident :

L’émotion soulevée dans la jeunesse par l’affaire Théo ne saurait en aucun cas justifier les violences, débordements et blocages inacceptables qui se sont produits devant certains lycées.

La liste des lycées bloqués suite au mouvement de protestation lié à l’affaire Théo

Six lycées parisiens étaient bloqués ce mardi selon des révélations du Figaro : Elisa Lemmonier (12e), Voltaire (11e), Racine (8e), Honoré de Balzac (17e), Colbert (10e) et Diderot (19e). Quelques incidents ont été signalés également devant certains établissements en banlieue parisienne. Le lycée Galilée à Gennevilliers a par exemple pris part au mouvement ce mardi.

Seize adolescents avaient déjà été placés en garde à vue, lundi, après des incidents dans plusieurs lycées des Hauts-de-Seine. Les villes d’Asnières, de Bois-Colombes et de Levallois-Perret étaient concernées. Le Ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux a indiqué dans un communiqué que 31 interpellations avaient récemment été effectuées pour des faits de dégradations et de violences volontaires. Ces faits auraient tous été commis ces dernières heures aux abords d’établissements scolaires. 22 personnes auraient été interpellées dans la journée de mardi selon des informations du Monde.

Cette série de manifestations du mouvement lycéen fait donc suite à l’affaire Théo. La jeunesse entend ainsi dénoncer et protester contre les violences policières. Le contrôle de Théo à Aulnay-sous-Bois a été le théâtre ce mois-ci d’une violence policière d’après la version du jeune homme. Un policier aurait fait usage de sa matraque lors de l’interpellation. Il a depuis été mis en examen pour viol. L’enquête est toujours en cours.

Publié le mardi 28 février 2017 à 19:36, modifications mardi 30 janvier 2018 à 17:53

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct