Actualité

Affaire Denis Baupin : Le procès pour diffamation a débuté

Après avoir été accusé d’agression sexuelle et de harcèlement, Denis Baupin a décidé de contre-attaquer. L’ancien député écologiste a porté plainte pour diffamation. Une affaire dont le procès vient de s’ouvrir…

Denis Baupin était attendu au tribunal lundi 4 février… mais cette fois-ci, pas sur le banc des prévenus. En 2016, l’ancien député écologiste avait l’objet de plusieurs accusations d’agression sexuelle et de harcèlement. Une affaire qui avait fait couler beaucoup d’encre à l’époque… mais qui avait été classée sans suite par le parquet de Paris l’année suivante.

En effet, le procureur avait alors estimé que si :

Les faits dénoncés, aux termes de déclarations mesurées, constantes et corroborées par des témoignages, sont pour certains d’entre eux susceptibles d’être qualifiés pénalement (…), ils sont cependant prescrits”.

Denis Baupin veut laver son honneur

L’affaire classée, Denis Baupin a décidé de contre-attaquer. L’ancien député a ainsi porté plainte pour diffamation. Dans sa ligne de mire, France inter et Mediapart. Ces deux médias ont révélé l’affaire au grand jour, une affaire que l’homme politique estime être un “lynchage médiatique“. Il a donc porté plainte contre eux. Mais il ne s’est pas arrêté là. Non, il a également décidé de poursuivre en justice six de ses accusatrices. Un retournement de situation douloureux pour ces femmes, qui elles, n’ont pas eu le droit à un procès.

Ainsi, Sandrine Rousseau, ancienne porte-parole d’EELV, se retrouve aujourd’hui sur le banc avec les cinq autres prévenues. Elle avait à l’époque accusé Denis Baupin de harcèlement sexuel. En septembre 2017, elle avait porté plainte pour “dénonciation calomnieuse“, suite aux propos de l’ancien député écologiste. Ce dernier n’avait pas hésité à la traiter de “menteuse“. Un terme qui était pour elle “un déshonneur, une double peine”.

Sur Twitter, elle a fait savoir qu’elle ne lâcherait rien.

Denis Baupin a toujours nié les faits qui lui sont reprochés. L’ancien député avait alors évoqué des “jeux de séduction” entre “adultes“. Il a ainsi expliqué vouloir laver son “honneur”grâce à ce procès.

Alors que le procès se tiendra jusqu’à ce vendredi 8 février, nos confrères du Monde rapportent que Denis Baupin ne se rendra pas au tribunal. Son avocat, Me Emmanuel Pierrat, a expliqué :

Il a déjà répondu à l’enquête de police, je le représente, et cela suffit.

Publié le mardi 5 février 2019 à 17:03, modifications mardi 5 février 2019 à 17:03

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !