Actualité

A seulement 11 ans, elle est victime d’un chantage à la sextape

L’histoire se déroule dans les Yvelines. A seulement 11 ans, une jeune pré-adolescente a été victime d’un maître chanteur. Celui-ci la menaçait de diffuser des images d’elle dénudées si elle ne payait pas la rançon demandée, rapporte Le Parisien

C’est via le logiciel de conversation vidéo instantanée, Skype, que tout a commencé. Alors qu’elle conversait avec « une femme européenne d’une vingtaine d’années » selon ses dires, la jeune fille aurait été incitée à exhiber ses parties intimes durant leur conversation. Cet interlocuteur, pour le moment non identifié, aurait soigneusement pris l’initiative d’enregistrer leur échange afin de pouvoir menacer sa victime.

Alerté par sa fille, le père de l’adolescente a immédiatement porté plainte contre X pour corruption de mineur et tentative d’extorsion de fonds au commissariat des Mureaux. Une source proche de l’affaire rapporte quelques détails :

Le père de famille raconte que sa fille a été incitée par un mystérieux internaute à exhiber ses parties intimes devant sa webcam. (…) Puis cet interlocuteur a exigé que la jeune fille lui remette de l’argent contre la non-diffusion de l’enregistrement.

Afin de témoigner de la légitimité de sa demande, le maître chanteur a envoyé une partie de l’enregistrement à la jeune fille. Au début apeurée, celle-ci était prête à payer la somme demandée afin d’éviter la diffusion de la vidéo à ses proches.

Les investigateurs des Mureaux continuent de mener l’enquête afin d’identifier cette personne. Malheureusement, les jeunes sont aujourd’hui très exposés au réseaux, et bien souvent sans surveillance parentale. Le cas de cette jeune adolescente n’est pas isolé. Un magistrat explique cette relation qu’entretient la jeunesse avec ces nouvelles technologies :

 Ils s’exhibent devant leur écran d’ordinateur, filment et enregistrent tout, sans prendre de conscience des dangers. Il s’agit souvent pour eux de découvrir la sexualité quand cela reste des jeux entre ados. (…) Seulement, les enquêtes judiciaires montrent, année après année, qu’ils se font souvent manipuler par des adultes pervers qui se font passer pour de jeunes gens.

Publié le vendredi 22 janvier 2016 à 15:55, modifications lundi 25 janvier 2016 à 12:16

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !