Actualité

USA : Les 51.000 étudiantes de l’université d’Austin au Texas autorisés à porter des armes

Les 51.000 étudiants qui fréquentent l’université d’Austin au Texas ont dorénavant le droit de porter une arme selon une loi qui vient d’être adoptée.

C’est une décision pour le moins controversée que l’université du Texas vient d’adopter. A contrecœur certes mais elle l’a adoptée tout de même. En effet, nous venons d’apprendre que les étudiants du campus d’Austin au Texas sont autorisés, depuis le mercredi 17 février, à porter des armes dans les salles de classe. Ils sont plus de 51.000 à fréquenter cette université.

Malheureusement, le port d’armes aux Etats-Unis est un sujet polémique. Les lobbyistes pro-armes ont réussi à convaincre les parlementaires de l’Etat du Texas que les nombreuses fusillades qui ont eu lieu ces derniers mois dans des universités aux Etats-Unis auraient pu être évitées si les étudiants avaient pu se défendre.

Gregory Fenves, le président de l’université a ainsi déclaré :

Je ne pense pas que les pistolets ont leur place sur un campus universitaire, donc cette décision a été le plus grand problème de ma présidence à ce jour.

Plusieurs membres de la faculté se sont ainsi rebellés et réfléchissent à quitter l’établissement depuis que le port d’armes y est autorisé.

Je compatis avec les nombreux membres de la faculté, membres du personnel, étudiants et parents d’étudiants qui ont signé des pétitions, envoyé des courriels et des lettres, et qui se sont organisés pour interdire les armes du campus et plus particulièrement des salles de classe.

Ainsi Gregory Fenves n’est pas d’accord avec la loi qui a été validée mais il est obligée de l’appliquer.

La présence d’armes de poing dans une institution d’enseignement supérieur est contraire à notre mission d’éducation et de recherche, fondée sur le questionnement, la libre expression et le débat.

Le débat suscité par cette décision est d’autant plus sensible aux Etats-Unis que l’université du Texas, à Austin, a été le théâtre en 1966 de la première fusillade de masse sur un campus universitaire dans le pays. A l’époque, un ancien Marine, Charles Whitman, avait tué 14 personnes et en avait blessé 31 autres lorsqu’il ouvrit le feu depuis la tour horloge qui servait d’observatoire.

Espérons que cette loi ne fasse pas plus de dégâts qu’autre chose.

Publié le jeudi 18 février 2016 à 15:04, modifications jeudi 18 février 2016 à 15:31

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !