Pourquoi, depuis le 1ᵉʳ juin, l'eau est plus chère à Toulouse ?

Par Ali Ch. Publié le 03/06/2024 à 11:00
Eau A Toulouse

À Toulouse, le prix de l’eau devient plus cher. En effet, depuis le 1ᵉʳ juin, les habitants de la Ville Rose et de son agglomération verront leur facture fortement augmenter et ce tout au long de la période estivale. La majorité des Toulousains vont certainement s’interroger sur les raisons de cette hausse du prix de l’eau.

Pour inciter à la sobriété en matière de consommation d'eau, Toulouse Métropole s’est lancé dans un plan ambitieux avec l'introduction d'une tarification saisonnière inédite à partir de l'été 2024. En effet, depuis début juin, une tarification saisonnière de l’eau entre en vigueur dans l’agglomération de Toulouse, en Haute-Garonne. Cela signifie que l’eau va coûter plus cher durant la saison estivale.

Entre juin et octobre, le prix de l’eau augmentera de 42 % dans les 37 communes de l’agglomération de Haute-Garonne, par rapport au tarif actuel. Il baissera de 30 % de novembre à mai. Concrètement, une facture jusque-là de 50 euros par mois passera à 71 euros par mois entre juin et octobre. Pour une famille avec un enfant, la hausse de la facture lissée sur l’année ne sera que de 60 centimes, mais avec une piscine et un jardin, elle pourra dépasser les 83 euros.

Cette décision soutenue par le Conseil économique social et environnemental (Cese), vise à ajuster le prix de l'eau en fonction de la disponibilité de la ressource, incitant ainsi à une consommation plus responsable. « Le but, c’est de créer de nouveaux réflexes pendant les cinq mois de la période estivale, là où la ressource en eau est faible, de générer de nouveaux comportements, de faire attention là où on ne le faisait pas", explique sur TF1 Jean-Luc Moudenc, maire LR de Toulouse.

Une mesure à la fois écologique et économique

Le premier responsable de la Ville Rose, souligne également l'importance des mesures complémentaires, telles que la distribution de kits économiseurs d'eau et les incitations financières pour l'acquisition de récupérateurs d'eau. Ces initiatives, combinées à un renforcement des investissements pour l'entretien des canalisations afin de réduire les pertes, témoignent de l'engagement de Toulouse Métropole en faveur d'une gestion durable de l'eau.

Cette mesure à la fois écologique et économique est différemment apprécié à Toulouse. Opter pour une tarification saisonnière n’est pas forcément la meilleure idée, selon un économiste de l’eau. « Le problème est que cet outil a le désavantage de favoriser ceux qui ont le plus les moyens de payer l’eau », a affirmé Esther Crauser-Delbourg sur franceinfo. « On va payer pour ceux qui ont un appartement », se désole sur RMC une habitante de Toulouse qui possède une maison.

Même son de cloche chez le groupe Métropole solidaire, écologique et démocratique. Ce dernier s’est opposé à la mise en place de cette tarification saisonnière, déplorant un manque de concertation. Dans une déclaration à TF1 Info, Sophie Boubidi, élue du groupe, appelle à « des strates d’évolution tarifaire » pour que le montant de la facture soit adapté à la consommation de chacun.

Journaliste francophone. Je couvre l’actualité au quotidien sur une multitude de sujets. Je m’attelle à rapporter l’information avec objectivité.